* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Philippiens 2:1-11

L'Unité

L'auteur américain Mark Twain a dit qu'une fois, pour faire une expérience, il a mis un chien et un chat en cage pour voir comment ils s'entendaient. Contre toute attente, ils s'entendaient vraiment bien. Pour avancer l'expérience il l'a refait avec un oiseau, un cochon et une chèvre. Avec quelques réglages ils s'entendaient aussi vraiment bien. Pour conclure ses expériences il a mis en cage un baptiste, un pentecôtiste et un évangélique. Peu après il n'y avait aucun vivant dans la cage.

Heureusement il est assez rare que les chrétiens se tuent à cause de leurs différences. Mais beaucoup de gens qui regardent l'église protestante demandent pourquoi nous avons tant de dénominations, tant de groupes différents. Ils demandent "Où se trouve l'unité?" Et il n'existe pas une bonne réponse à donner.

Ce matin je veux bien parler de l'unité. Nous avons déjà abordé ce thème il y a quelques semaines quand nous avons regardé Ephésiens 4:1-6, mais j'aimerais y revenir ce matin pour regarder le sujet sous un autre angle. C'est une matière dont il vaut la peine d'en parler. Nous n'allons pas régler les problèmes de toutes les dénominations, nous allons regarder un peu plus près de chez nous. S'il n'est pas possible d'avoir de l'unité entre les églises protestantes différentes il devrait être possible au moins de l'avoir au sein d'une seule église, non?

Premièrement, et avant d'aller plus loin, j'aimerais vous présenter l'église de Philippes.

La ville de Philippes s'est située au Nord-Est de la Grèce. Elle était la première ville d'un district de Macédoine, et une colonie romaine. L'apôtre Paul est arrivé à Philippes lors de son deuxième voyage missionnaire. Actes 16 nous dit comment il y était arrivé - "Pendant la nuit, Paul eut une vision: un Macédonien lui apparut, et lui fit cette prière: Passe en Macédoine, secours-nous!
Après cette vision de Paul, nous cherchâmes aussitôt à nous rendre en Macédoine, concluant que le Seigneur nous appelait à y annoncer la bonne nouvelle."

Et une église fut implantée à Philippes. Si nous lisons l'entièreté de la lettre de Paul aux Philippiens il est évident que Paul a beaucoup d'affection pour cette église qu'il a fondée. Un petit extrait doit nous suffire... "Je rends grâces à mon Dieu de tout le souvenir que je garde de vous, ne cessant, dans toutes mes prières pour vous tous, de manifester ma joie au sujet de la part que vous prenez à l'Évangile, depuis le premier jour jusqu'à maintenant. Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. Il est juste que je pense ainsi de vous tous, parce que je vous porte dans mon cœur, soit dans mes liens, soit dans la défense et la confirmation de l'Évangile, vous qui tous participez à la même grâce que moi. Car Dieu m'est témoin que je vous chéris tous avec la tendresse de Jésus-Christ."

Cependant, l'église de Philippes n'était pas parfaite et il y avait un problème qui menaçait l'église - le discord. Paul nous donne un petit aperçu sur ce qui se passait dans l'église dans le chapitre 4: "J'exhorte Evodie et j'exhorte Syntyche à être d'un même sentiment dans le Seigneur. Et toi aussi, fidèle collègue, oui, je te prie de les aider, elles qui ont combattu pour l'Évangile avec moi, et avec Clément et mes autres compagnons d'œuvre, dont les noms sont dans le livre de vie."

Il y avait une dispute entre deux femmes de l'église qui troublait Paul. Il semble qu'elles étaient des "piliers de l'église" et leur dispute menaçait l'unité de l'église de Philippes. A part cela nous n'en savons pas plus. Mais l'exhortation de Paul reste dans les écritures, la dispute entre Evodie et Syntyche notée pour toujours.

Une seule dispute peut déranger toute une église et il me semble que Paul avait cette dispute, entre d'autres choses, dans ses pensées quand il a écrit sa lettre. Pour voir sa réponse nous allons lire Philippiens 2:1-11. Nous allons nous concentrer sur les quatre premiers versets.
Dans ce passage l'Apôtre Paul explique les motivations pour l'unité, les marques de l'unité et les moyens de l'unité dans l'église.

Les motivations

Une femme travaillait chez un dentiste comme secrétaire. Il y avait un patient qui était toujours en retard. Une fois quand il l'a appelé pour confirmer son rendez-vous il a dit "j'aurai 15 minutes de retard. Cela ne pose pas de problème je suppose?" La femme a répondu, avec l'air harcelé: "Non monsieur, pas de tout, simplement nous n'aurons pas le temps de vous donner l'anesthésique." Il est arrivé bien à l'heure.

L'homme était bien motivé pour arriver à l'heure. Nous avons toujours des motivations pour ce que nous faisons. Le "pourquoi" qui se trouve derrière une action, si vous le voulez. Nos motivations peuvent être positives ou négatives. Dans le premier verset du passage que nous venons de lire Paul donne les motivations pour l'unité dans l'église. Ce sont des motivations très positives.

Dans le chapitre 1, le verset 27 il explique ce qu'il attend des membres de l'église de Philippes : "Seulement, conduisez-vous d'une manière digne de l'Évangile de Christ, afin que, soit que je vienne vous voir, soit que je reste absent, j'entende dire de vous que vous demeurez fermes dans un même esprit, combattant d'une même âme pour la foi de l'Évangile."

Notre passage dans le chapitre 2 commence avec le mot "si". "Si donc il y a quelque consolation en Christ" Le "si" ici ne veut pas dire que "peut-être": peut-être nous avons une consolation en Christ, peut-être nous avons du soulagement dans l'amour. Comme si parfois nous les expérimentions et parfois nous ne les expérimentons pas. Le mot "si" est mieux traduit "puisque". Ces choses sont certaines, elles sont déjà les nôtres. Elles font partie de ce que c'est d'être un chrétien. Et elles sont notre motivation pour l'unité dans l'église.

Paul note quatre motivations pour l'unité: la consolation en Christ, le soulagement dans l'amour, l'union d'esprit et la compassion et miséricorde - les deux vont ensemble. Ce sont des choses que nous expérimentons dans notre vie chrétienne.

Notre consolation en Christ c'est le fait qu'il vienne près de nous. Il nous aide et il nous soutien. Il est présent. Quand nous entendons "consolation" nous pensons à des gens tristes qui ont besoin du réconfort. Mais Jésus est toujours présent - dans les bons et les mauvais jours. C'est la promesse qu'il donne à chaque croyant. La Bible nous enseigne que c'est par l'Esprit Saint que Jésus vient près de nous. C'est par l'Esprit Saint qu'il est à notre coté. Il est notre consolateur, comme Jésus nous l'a dit dans Jean 14: "Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous." Parce que nous sommes consolés nous pouvons, nous sommes motivés de, consoler d'autres.

Puis Paul parle de l'amour - un amour tendre, un amour qui s'occupe des autres. C'est l'amour de Christ pour nous qui est, par la suite, notre motivation pour aimer les autres dans l'église.

En suite, chaque chrétien est habité par le Saint-Esprit - l'esprit de l'unité comme Ephésiens 4:4 nous le dit "Il y a un seul corps et un seul Esprit, comme aussi vous avez été appelés à une seule espérance par votre vocation." L'union, la fraternité, que nous avons avec l'Esprit permets aussi l'union dans l'église. Il nous motive à chercher de l'unité.

Pour finir Paul parle de la compassion et de la miséricorde. Ce sont des sentiments profonds. En grec, la langue originelle du Nouveau Testament, Paul se sert du mort pour les entrailles. Quelque chose que nous comprenions tous - nous avons tant de sentiments qui commencent à ce point-là - demandez-le à un enfant qui n'a pas envie d'aller à l'école et vous pouvez être certain d'où il a mal... Cela est un sentiment négatif, mais Paul parle des sentiments positifs et un des ministères du Saint Esprit c'est de produire en nous ces sentiments les uns pour les autres.
Ces sentiments viennent aussi de notre compréhension de la profondeur de la compassion et la miséricorde de Christ pour nous.

Chaque fois dans ce qui dit Paul il y a un principe qui revient : Nous donnons aux autres de ce que nous avons reçu de Christ. Ce que Paul dit n'est pas simplement de la théologie détachée que nous devons apprendre en disant "oui, très profonde". Paul touche à des relations entre chrétiens. Ce que nous vivons de jour en jour dans l'église. Cela ne vous étonnera pas quand je dis qu'il me semble que nous pouvons résumer ces quatre motivations avec les paroles de Jésus dans Jean 13: "Je vous donne un commandement nouveau: Aimez-vous les uns les autres; comme je vous ai aimés, vous aussi, aimez-vous les uns les autres. A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres."

Notre relation avec Christ est notre motivation pour nos relations dans l'église.

Les marques

Ce sont nos motivations. Voyons maintenant les marques de l'unité. Une église unie, comment est-elle? Selon ce que nous lisons au verset 2 nous pouvons avoir l'impression que l'église doit être uniforme - le même sentiment, le même amour, la même âme, la même pensée. Mais l'unité n'implique pas l'uniformité. Chacun de nous est différent. Nous ne sommes pas des clones. Que nous ayons le même sentiment, la même pensée, etc. ne veut pas dire que nous devons tous agir d'exactement la même façon. Il y a place dans l'église pour les idées différentes, les optiques différentes. Nous pouvons même avoir des idées différentes sur les points de théologie secondaire - c'est à dire les doctrines qui ne sont pas essentiel pour le salut, par exemple le baptême de l'Esprit, les dons spirituels, le rôle des femmes dans l'église - sans que cela compromette l'unité dans l'église.

Regardons un peu plus près les quatre marques de l'unité: Avoir le même sentiment veut dire que nous luttons pour avoir une compréhension commune des choses et que nous essayons de trouver toujours un accord entre nous.

Paul ne parle pas ici de la doctrine ou de la moralité. Il parle de comment nous nous entendons au sein de l'église. Par exemple... lors de quelconque réunion où nous devons discuter de comment faire des choses dans l'église, avoir le même sentiment veut dire que nous essayons d'arriver à des conclusions avec lesquelles tout le monde est d'accord sur tel ou tel sujet - sans disputer, mais avec beaucoup de discussion peut-être. Cela dépend de chacun de nous, que nous ayons la volonté d'y arriver ensemble - avec le même sentiment.

Avoir le même amour. Quelqu'un a dit que vous pouvez choisir vos amis mais vous ne pouvez pas choisir votre famille - j'ai évoqué cette même idée il y a quelques semaines. Dans l'église bien que nous ayons des amis nous sommes aussi une famille. Et nous ne choisissons pas les autres membres de la famille. Certains sont plus faciles à supporter que d'autres, nous nous entendons plus facilement avec certains qu'avec d'autres. Mais une marque de l'unité c'est que nous nous aimons tous sans préférence. L'amour dont Paul parle n'est pas simplement un sentiment: Aujourd'hui je t'aime parce que j'ai mangé une bonne pizza hier. Non, l'amour est une décision, et cette décision d'aimer prend parfois de l'effort et de l'énergie.

Que nous ayons la même âme veut simplement dire que nous vivons en harmonie avec des autres. Il est vrai, comme je l'ai déjà dit, que nous ne voyons pas toutes choses de la même façon dans l'église. Cependant, avoir la même âme, être unie en esprit veut dire que le désir de chercher la vérité de la parole de Dieu ensemble est plus important que de vouloir mettre l'accent sur sa théologie préférée et gagner des arguments aux dépens de notre frère ou sœur en Christ.

Pour finir ce verset, Paul parle de la même pensée. Si le même sentiment parle du désir d'avoir une compréhension en commune, la même pensée parle du désir d'avoir le même but et la même attitude. Dans une église qui est fait des gens divers, comme la nôtre, il existe toujours la possibilité que nous tirions tous dans les directions différentes. Nous avons tous nos préférences et nos idées pour comment nous voulons voir l'église avancer.

Est-ce que cela veut dire que vous faites tous ce que le pasteur vous dit de faire? Que vous devez vous soumettre à la vision d'un seul homme? Non. Notre vision de l'église doit être construite ensemble. Dans les mois à venir cette église va changer. Avec notre départ en juillet vous aller commencer une nouvelle étape dans la vie de l'église. Et vous allez, de plus en plus construire votre vision pour l'église sans moi, mais ensemble avec un Conseil de Poste qui se consacre à aimer, servir et diriger l'église. Jusqu'à maintenant je fais, je crois, la plupart de l'enseignement dans l'église mais ce que nous faisons avec ces enseignements doit être fait ensemble. Et cela sera toujours le cas quand je ne suis plus là. La discussion va continuer, la recherche de la volonté de Dieu pour l'église de Libramont va continuer. Pour aller plus loin vous aller devoir parler et discuter ensemble. Pour chercher la même pensée.

Nous avons vu les motivations pour l'unité et les marques de l'unité. La question reste alors, comment y arriver? Nous sommes bien motivés, nous savons ce que nous visons, ce que nous voulons atteindre. Qu'est ce que nous devons faire?

Les moyens

Dans les versets 3 et 4 nous avons des moyens de l'unité:
"Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l'humilité vous fasse regarder les autres comme étant au-dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres."

Une maman était en train de préparer des crêpes pour ses enfants - Charles et Christophe. Les deux garçons ont commencé à se disputer. La dispute - Qui recevra la première crêpe. Vous connaissez peut-être ce genre de dispute… La maman, voyant l'occasion de donner une bonne leçon à ses fils dit "Si Jésus était ici, que dira-t-il. Il dira 'Donne la première crêpe à mon frère; je peux attendre.'" Charles se tourne vers son frère est il lui dit "Christophe, tu peux être Jésus."

L'esprit de partie c'est le désir que ma volonté soit faite. Autrement dit; l'égoïsme.

Quand nous sommes égoïstes nous avons la tendance de vouloir nous avancer aux prix des autres. Nous bâtissons pour nous-mêmes en détruisant les autres. Ceci peut venir d'une passion sincère - un désir de voir certaines choses, certains changements dans l'église. Mais les résultats peuvent être destructifs si nous poursuivons les buts personnels sans penser aux autres.

Si l'esprit de partie c'est poursuivre nos propres buts, la vaine gloire c'est poursuivre notre propre gloire. Cela vient de l'orgueil et nous amène à mettre notre confiance en nous-mêmes - nos capacités, nos dons. Notre opinion de nous-même devient trop haute. Notre but devient le désir d'être le meilleur, le plus spirituel, le plus habile parce que c'est pour nous le mesure de notre valeur.

Ces deux choses - l'esprit de partie et la vaine gloire sèment la discorde et la division. Chacun se bat pour lui-même et cela enfonce un coin qui peut rompre une église. Si elle n'est pas toute a fait rompue, divisée elle reste affaiblie, inefficace. Une lampe qui menace de s'éteindre.

Quel est l'antidote? Selon Paul c'est l'humilité. Une pensée réaliste de ce que nous sommes en Jésus Christ. Pas trop haute, pas trop bas. Paul exprime ce sentiment dans Romains 12:3 "Par la grâce qui m'a été donnée, je dis à chacun de vous de n'avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun."
Si nous pouvons nous évaluer correctement selon ce que dit la parole; nous aurons plus facile de reconnaître nos points faibles et les points forts des autres - l'opposé de l'esprit de partie et de la vaine gloire.

Pour Paul dans ce passage l'humilité a deux aspects. Le premier c'est regarder les autres comme étant au-dessus de vous-même. Nous avons la tendance de croire que "au-dessus" de nous veut dire meilleur que nous. Que nous devons nous sentir pire que des autres.

Mais Paul parle de l'importance et non pas de notre valeur. Il veut que nous fassions passer les autres avant nous. Que nous prenions le deuxième rang. Cela ne veut pas dire que nous disons à la porte d'entrée chaque dimanche "Après vous." "Non, après vous, j'insiste." Ou que nous entrions dans les discussions interminables : "Comme vous voulez." "Non, comme vous voulez" "Non, non, comme vous, vous le voulez." "Non, non, non..." vous avez l'idée. La personne humble n'insiste pas à être la première, mais cela ne l'empêche pas d'avoir une opinion, une position et des désirs.

Ceci est fortement lié à ce qui suit, le deuxième aspect de ce que dit Paul. Si nous pensons que les autres sont plus importants que nous; nous allons considérer leurs intérêts plus importants aussi. Nous avons nos intérêts - bien sur et nous devons nous en occuper. Mais non pas en exclusivité. Nous prenons soins de nous-mêmes, nous exprimons nos opinions et nos désirs. Mais nous essayons d'aider les autres à s'exprimer, à présenter leur optique et leurs désirs. Et pour finir le désir de chacun devient l'unité de l'église - "nous" devient plus important que "moi".

Nous voyons tout de suite que ceci va avoir un effet bénéfique dans l'église. Le principe est simple et clair. Vous n'avez même pas besoin de moi pour donner un tas d'exemples de comment ça peut marcher dans l'église. Mais si le principe est clair la pratique est encore plus difficile parce que renoncer à soi-même pour le bien de nous est coûteux pour chacun de nous.

Et c'est à ce point là que je termine et je dirige notre regard sur Jésus Christ - notre modèle de l'humilité. Lisons du verset 5 à 11 et prenons quelques instants dans le silence de réfléchir à ce que notre sauveur à fait pour nous montrer l'exemple de l'humilité qu'il nous faut pour l'unité de l'église.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications