* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (10,69 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

Jean 15:18-25

La haine du monde

La semaine passée nous avons regardé 1 Jean 2:15-17 et nous avons parlé du chrétien et le monde. Jean nous a dit "n'aimez point le monde". En regardant ce que Jean avait à nous dire nous avons vu qu'il y a une incompatibilité fondamentale entre le chrétien et le monde. Le monde consiste en tout ce qui est contre Dieu, tout ce qui s'oppose à Dieu et tous ceux et celles qui se rebellent contre Dieu. Dans ce monde il y a pleins de attraction et tentations qui peuvent nous détourner de Dieu. Si nous aimons le monde nous risquons que notre amour pour Dieu se refroidisse. Les choses que nous possédons et les choses que nous voulons posséder peuvent prendre toute notre attention. Nous avons appris aussi que le monde est transitoire - notre destin, c'est le ciel, avec Dieu pour l'éternité, pour finir il ne vaut pas la peine de tomber amoureux d'un monde qui n'offre que des plaisirs temporels.

Aujourd'hui nous allons regarder encore les paroles de l'Apôtre Jean mais cette fois-ci nous allons lire dans son évangile au chapitre 15. Lisons Jean 15:17 à 27 ensemble.

Nous allons ce matin réfléchir à un sujet troublant pour beaucoup de chrétiens. La persécution. Le fait qu'il y en a certains dans ce monde qui n'aiment pas les chrétiens et qui sont prêts à agir selon leur haine. Comment vit-on dans un monde qui nous hait?

Nous allons regarder:

La haine du monde

Jésus nous dit que "si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous…. s'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi." C'est sûr et certain que le monde hait les chrétiens parce qu'il à haï Jésus avant. Le monde à haï Jésus - jusqu'à la mort.

Le monde à haï les Apôtres - le seul apôtre qui n'a pas été martyrisé était l'apôtre Jean, auteur du livre que nous venons de lire. Pour les autres, sauf Judas qui s'est suicidé, nous trouvons dans un livre appelé "Le livre des martyrs", écrit par Jean Foxe en 1563, ce qui leur est arrivé:

Le monde hait encore les chrétiens. La persécution de l'église ne s'est pas arrêtée à la fin du premier siècle. J'ai trouvé quelques rapports et témoignages déchirants sur le site web de Portes Ouvertes - une organisation qui travaille pour "fortifier et équiper l'Eglise qui vit la discrimination ou affronte la persécution à cause de sa foi en Jésus-Christ."

Voici le témoignage de Kabir un chrétien qui habite au Bangladesh: "Je suis né et j'ai grandi dans une famille musulmane. Il y a six ans, mon ami Ali a connu de sévères persécutions parce qu'il prêchait l'Evangile. Je ne comprenais pas pourquoi il acceptait qu'on le traite ainsi, tout ça à cause de Jésus. Et il m'a expliqué ce que Jésus avait fait pour nous, qu'il est le seul Sauveur et j'ai cru. En 2003 j'ai été baptisé et je sers Jésus depuis ce temps-là. En 2007, il y a eu des inondations dans notre pays. Notre communauté a voulu aider ceux qui étaient victimes des intempéries, mais les musulmans n'ont pas accepté. Ils ont attaqué notre communauté et brûlé nos bibles. Ce cours (un cours de formation donné par Portes Ouvertes) a solidifié ma foi et je vais appliquer les principes bibliques que j'ai appris."

Je vous encourage à visiter le site de Portes Ouvertes si vous le pouvez (l'adresse est www.portesouvertes.be) pour lire d'autres rapports et pour savoir pour quoi et comment prier.

Qu'en est-il de la persécution en Belgique? Crucifixion, lapidation et décapitation ne sont pas des mots dont nous parlons beaucoup en Belgique pour les chrétiens. Je ne crois pas que, pour l'instant, nous devrions avoir peur d'être tués pour ce que nous croyons. Mais, comme Jésus a été haï et persécuté nous serons haïs et persécutés. S'il en était ainsi pour le maître, en sera-t-il différemment pour les serviteurs du maître? Sous quelle forme la haine et la persécution arrivent-elles ici en Belgique?

La moquerie

Il me semble que nous allons voir et entendre de plus en plus de moquerie. De plus en plus, les médias essayent de tourner en dérision la foi chrétienne - c'est démodé, vieux jeu, sans rapport et ainsi de suite. Et les gens commencent à croire ce qu'ils entendent - surtout s'ils ne connaissent pas de vrais chrétiens.
Avec toutes ces moqueries, il deviendra de plus en plus difficile pour les chrétiens d'avoir une voix dans notre société. Le monde nous dit que nous n'avons rien à apporter sur le marché des idées... La moquerie rend le travail d'évangélisation plus difficile parce que la moquerie endurcit le cœur. La moquerie nous blesse aussi. Si quelqu'un se moque de moi à cause de ce que je crois cela me fait mal. Nous avons tous un besoin d'être acceptés, aimés. La moquerie nous marque comme différents – ce qui n'est pas toujours ce que nous désirons.

Les accusations d'intolérance

Je suis certain que vous avez déjà entendu parler du fait que nous vivons dans un monde postmoderne. Nous n'avons pas le temps pour approfondir notre connaissance du post-modernisme ou de la logique de ceux qui baignent dans le post-modernisme ce matin, mais une des facettes de cette façon de voir le monde qui provoque la haine et la persécution c'est là croyance qu'il n'y a rien d'absolu.

"Si c'est bon pour toi, c'est bon pour toi, mais cela ne veut pas dire que c'est bon pour moi."
"A chacun sa propre moralité, au moins qu'on ne blesse personne d'autre."
"La vérité est relative."
"Tous les chemins mènent à Dieu."

Et le chrétien dit "Non, il y a un absolu, il y a un seul chemin, une seule vérité, une seule vie. Vous ne trouverez le salut qu'en Jésus!" Vous savez bien que Jésus a dit: "Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi." Si nous sommes "absolus" c'est parce que la bible nous dit qu'il y a des absolus! Et le monde crie "Intolérant!!!" Et il nous hait.

Dans un monde à la dérive dans un océan de choix moral où chaque choix est égal au prochain choix, dire que j'ai une référence est vu tout simplement comme de l'arrogance et de l'intolérance. Et le monde dit vous pouvez garder votre référence, votre Dieu.
Nous avons passé peu de temps dans l'exploration de la haine du monde et de la persécution. Il est plus important peut-être de demander pourquoi le monde nous hait. Si nous pouvons comprendre la raison nous pouvons mieux avoir une réponse.

La raison pour la haine du monde

Une petite histoire: Quatre familles poursuivent en justice une église d'Indiana, aux Etats Unis, après une fête de Nouvel An pour les jeunes. Le pasteur des jeunes a mâché un mélange de nourriture pour chiens, des sardines, de la viande en conserve, du sauerkraut, du fromage frais et de la salsa avec une couche de 'eggnog' sans alcool. Et ce n'était pas assez… par la suite il a craché le mélange dans un verre et il a encouragé les membres du groupe des jeunes à le boire. Quelques uns l'ont fait et ils ont été malades…

Parfois le monde nous hait parce que nous sommes stupides. Parfois, à cause de nos actes, à cause de nous erreurs nous méritons bien la dérision. Des chrétiens ont fait de pires choses que cela au nom de Christ et de Dieu en plus. Mais nous savons bien que même si nous ne faisons rien de mal, rien à travers, il y en aura certains qui, quand même, nous haïront.

Pourquoi? Parce que nous appartenons à Jésus. Jésus nous dit que le monde aime ses semblables. Des rebelles aiment d'autres rebelles. Nous pouvons dire, en gros, et c'est vrai que je généralise, qu'ils font les mêmes choses, ils croient les mêmes choses, ils voient les choses de la même optique, ils vont dans les mêmes lieux. Mais les chrétiens sont différents. Ils vivent autrement. Ils ne participent pas à ce monde parce qu'ils suivent Jésus-Christ. Nous ne sommes pas différents juste pour être différents. Nous sommes des ex-rebelles grâce à l'amour de Dieu. C'est Dieu qui nous a sauvés et c'est lui qui nous appelle amis pendant que le monde reste son ennemi, perdu. A cause de cela nous sommes différents. Beaucoup de choses qui nous ont attirées avant de devenir chrétien perdent leur attraction après que nous soyons devenus chrétiens.

Une femme raconte l'histoire de la transformation de sa vie. Avant de devenir chrétienne, elle était un "party-animal", animal de fête. Elle vivait pour des fêtes. Elle fumait, elle buvait etc. etc. Après qu'elle soit devenue chrétienne elle assistait à la fête mais elle ne fumait plus et elle ne buvait plus que de la limonade. Elle ne voulait pas faire plus. Après un certain temps quelqu'un lui a demandé "Ne sommes-nous plus assez bons maintenant pour que vous ne buviez plus avec nous." Elle n'avait rien dit mais on savait qu'elle est devenue chrétienne. Il a remarqué qu'elle n'était pas ivre mais qu'elle était quand même contente et pour lui, c'était un reproche.

La révélation de Jésus pour ce monde

Jésus nous fait comprendre qu'il révèle Dieu le Père au monde. "Celui qui me hait, hait aussi mon Père". Si vous voulez comprendre Dieu, regardez Jésus - ce qu'il a dit et ce qu'il a fait. Selon l'auteur D. A. Carson "Quand Jésus parle nous entendons les paroles de Dieu. Quand Jésus œuvre nous voyons l'activité de Dieu."

Si vous rejetez Jésus vous rejetez Dieu. C'est Jésus qui nous a révélé Dieu par ses paroles et ses œuvres. Ce qu'il a dit et ce qu'il a fait était, et ils le sont toujours, suffisants pour convaincre le monde qu'il est Dieu. Pour ce fait, la seule réponse qui convient c'est de fléchir le genou, se repentir et l'adorer. Mais le monde ne l'a pas fait et il ne le fait pas encore aujourd'hui. Et à cause de cela, selon la bible, il est perdu dans son péché. Il est coupable de ne pas avoir reconnu son Dieu.

Jean a exprimé cette pensée tout au début de son évangile, au chapitre 1 où il a écrit "Cette lumière (Jésus) était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme. Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l'a point connue. Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue. Mais à tous ceux qui l'ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, lesquels sont nés, non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l'homme, mais de Dieu."

Le péché ne consiste pas seulement dans le mal que l'homme fait, il existe dans le fait qu'il rejette Dieu de tout son cœur. L'homme hait Dieu. Mais dés que Jésus nous a révélé Dieu, la situation s'est empirée. Si, avant, l'homme pouvait dire "je ne connais pas Dieu, c'est qui ce Dieu?" peut-être son ignorance aurait compensé sa culpabilité. Mais après… En Jésus nous avons la pleine révélation de Dieu. La lumière, entrée dans le monde, est comme un phare qui illumine les recoins de la nature humaine. Sa perfection montre clairement la misère de notre péché. Et le monde est sans excuse, il n'est plus ignorant de Dieu. Mais nous trouvons que le monde hait Dieu encore plus. Son péché est exposé, et il le sait. Mais il ne se repent pas. Il tue celui qui révèle Dieu - sans cause - pour faire taire la voix qui peut convaincre.

Ce qui nous fait penser à la femme dans la petite histoire que je vous ai raconté il y a quelques minutes. Elle n'avait rien dit mais sa façon de vivre révélait le caractère de Dieu - la sainteté, la pureté. Et le péché de l'homme était exposé. Notre façon de vivre, bien que nous nous abstenions du mal et que nous ayons une bonne conduite, fait la même chose. Nous révélons Dieu. Nous sommes lumière. Ce qui provoque une réaction de ceux qui préféreraient rester dans les ténèbres. Une réaction sans raison.

Une réaction sans raison. A ce point, nous nous plongeons dans le monde de Jésus. Jésus parle à ses disciples juste avant la crucifixion. Ce sont ses derniers moments avec eux. Ce sont des moments difficiles, pénibles parce qu'il sait ce qui va lui arriver dans quelques heures. Il est chargé, troublé mais il réconforte ses disciples. Il les encourage. Il les assure que même s'ils ne comprennent pas ce qui se passe et ce qui se passera, tout se déroulera selon le plan de Dieu. "Cela est arrivé afin que s'accomplisse la parole qui est écrite dans leur loi." Le monde nous hait parce que nous appartenons à Jésus. Quelle est notre réponse alors?

La réponse du chrétien qui vit dans ce monde

En fait, il y a plusieurs réponses à considérer : Deux choses à ne pas faire et quatre choses qu'il faut continuer à faire.

Ne soyez pas surpris

Jean nous dit dans sa première épître de "Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait." Jésus a dit, comme nous l'avons lu "Si le monde vous hait, sachez qu'il m'a haï avant vous." L'Apôtre Paul, dans sa première lettre à Timothée explique que "tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés." Que le monde ne nous aime pas n'est pas une surprise. Mais il faut que nous soyons prêts quand la persécution arrivera, quand les gens se moqueront de nous, quand ils nous accuseront et ils nous calomnieront.

Ne chutez pas

Au début du chapitre 16 Jean dit "Je vous ai dit ces choses, afin qu'elles ne soient pas pour vous une occasion de chute." Nous avons déjà dit "ne soyez pas surpris" mais pourquoi? Il y a un danger pour le chrétien face à la persécution, le danger c'est que, sous la pression, il renonce à sa foi.

Quand votre famille vous dit que vous êtes vraiment à côté de la plaque et que ce que vous croyez "ne convient pas dans cette famille" vous vous trouvez face à la persécution et à la tentation de renoncer à votre foi pour plaire à votre famille, ou même pour la garder. Je parlais l'autre jour avec un pasteur qui a, dans son église, un homme qui a dû s'enfuir de l'Afghânistân parce qu'il est devenu chrétien et sa famille cherchait sa vie. Et même ici en Belgique il doit prendre soin de ce qu'il dit et avec qui il le dit.

Mais, plus près de chez nous, dans notre propre pays, il y en a certains belges en Belgique qui ont été rejetés par leur famille belge à cause de leur foi. Il me semble que ceci est une des plus grandes tentations pour un vrai chrétien avec une foi vivante dans un pays qui se dit "religieux" et tolérant.

La religion devient "pick-n-mix" un peu de ceci et un peu de cela - l'hindouisme mélangé avec la louange de "mère nature" mélangé avec le christianisme par exemple. Et tout est considéré bon, tant que l'on soit sincère. Ah, oui, sauf être chrétien, cela nous ne tolérons pas! Il y a beaucoup qui prenne Jésus-Christ comme bon exemple mais très peu qui le prenne comme Seigneur et Sauveur. Quel encouragement nous donne ce passage?

Continuez à témoigner

Jésus promet à ses disciples qu'il enverra le consolateur de la part du Père, l'Esprit de vérité qui vient du Père. C'est une promesse directe faite à ses disciples - ceux qui étaient avec lui "dès le commencement" - c'est-à-dire le commencement de son ministère, pas le commencement du monde… Nous ne pouvons pas témoigner des paroles et des œuvres de Jésus comme les disciples, simplement, parce que nous n'étions pas là! Mais nous témoignons du salut que nous avons reçu et nous partageons le message de l'évangile qui se trouve dans les pages de la bible.

Nous avons aussi la promesse de la présence du Saint Esprit dans notre vie. Il nous habilite pour témoigner - soit dans la crise de la persécution soit dans le contexte de la vie chrétienne quotidienne. Et notre témoignage est toujours de Jésus - la révélation de Dieu.

Continuez à avancer

La persécution avance le plan de Dieu pour son peuple. Pierre, dans son premier épitre parle de notre héritage, ce que nous avons été donné en Jésus-Christ est il dit "C'est là ce qui fait votre joie, quoique maintenant, puisqu'il le faut, vous soyez attristés pour un peu de temps par diverses épreuves, afin que l'épreuve de votre foi, plus précieuse que l'or périssable (qui cependant est éprouvé par le feu), ait pour résultat la louange, la gloire et l'honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra."
Un des épreuves dont Pierre parle c'est la persécution. La persécution peut servir, entre les mains de Dieu, pour nous faire avancer, grandir et mûrir dans notre foi.

C'est dans la persécution que nous devons vraiment saisir les paroles de Paul dans Romains 8, où il est écrit "Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein."
Toutes choses, non pas seulement les bonnes choses, toutes choses, y compris la persécution!

Continuez avec espoir

A la fin du verset 20 de Jean 15 Jésus dit "s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre." Notre réaction est de dire "Oh, oh, oui, oui, je connais la réponse… il n'y a personne qui a gardé la parole de Jésus, il n'y aura personne qui gardera la nôtre!… J'ai gagné?"

Oui, peut-être, mais regardons ces paroles autrement. Il y en avait certains qui ont entendu les paroles de Jésus et qui l'ont suivi. Les disciples, Nicodème (Jean 3), la femme de Samarie aux puits de Jacob (Jean 4), l'homme né aveugle (Jean 9), Marie de Béthanie (Jean 12) parmi d'autres. Quand la parole est prêchée, quand Dieu est annoncé, il est toujours possible que quelqu'un dise "que dois-je faire pour être sauvé?" Et notre cœur saute au-dedans de nous! Ne cessez pas d'annoncer Dieu, continuez avec l'espoir que quelqu'un répondra, même quand nous ne savons jamais qui ou quand. Un jour peut-être vous serez étonnés de voir qui est au ciel à cause de vous, parce que vous avez parlé même quand vous vous sentiez mal à l'aise et peu équipé pour le travail d'un évangéliste.

Continuez à aimer

Juste avant de parler de la haine du monde Jésus a parlé à ses disciples de l'amour. Au verset 17 du chapitre 15 il a dit quelque chose qui, il nous semble, n'a rien à faire avec la persécution. "Ce que je vous commande, c'est de vous aimer les uns les autres."

Il est facile d'oublier que nous avons besoin les uns des autres et que nous devons nous aimer les uns les autres.
Quand une personne seule ou une famille doit affronter la persécution elle a besoin de nous, de l'église, pour l'encouragement, pour l'aide - spirituelle et pratique, pour la prière. Un jour si l'église entière doit affronter la persécution, nous aurons besoin les uns des autres dans les jours difficiles et sombres.

La communauté de l'église est caractérisée par l'amour - l'amour qui donne, qui se sacrifie. Plus tôt au chapitre 15 Jésus a dit "C'est ici mon commandement: Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. Vous êtes mes amis, si vous faites ce que je vous commande." Est-ce que le Seigneur va nous demander, un jour de donner notre vie pour un frère ou une sœur, ou une famille dans l'église... je n'en sais rien. Mais si nous sommes appelés à faire cela c'est notre Seigneur lui-même, par son Esprit, qui nous fortifiera. Et le monde verra notre amour les uns pour les autres, tout comme il peut le voir de jour en jour quand nous vivons ensemble, une communauté chrétienne dans ce monde.

Et cet amour dont nous parlons est un amour attirant, cela par opposition à la haine du monde. Finissons avec les paroles de Jésus dans Jean 13:35 "A ceci tous connaîtront que vous êtes mes disciples, si vous avez de l'amour les uns pour les autres.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications