* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (12,23 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

L'Esprit Saint

Qui est-il? Que fait-il? (1)

Aujourd'hui nous célébrons le jour de la Pentecôte. C'est le jour où les disciples de Jésus ont reçu ce qu'il leur a promis dès avant sa mort et résurrection. Dans les derniers chapitres de l'évangile de Jean, Jésus parlait à ses disciples des événements à venir. Il les expliquait sa mort et résurrection, il les expliquait ce qui allait les arriver quand lui sera retourné auprès de son Père. La mission de Jésus sur terre arrivait à sa conclusion et les disciples avaient peur pour le futur. Comment est-ce qu'ils pouvaient continuer sans la présence de Jésus? Dans Jean 14 Jésus donne de l'espérance à ses disciples : "Si vous m'aimez, gardez mes commandements. Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous, l'Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu'il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous."

Il semble que les disciples n'ont pas exactement compris de quoi Jésus parlait parce que quelques chapitre plus tard il dit "je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m'en aille, car si je ne m'en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m'en vais, je vous l'enverrai."

Dans l'Ancien Testament le prophète Esaïe a dit ceci concernant Jésus: "L'Esprit de l'Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et d'intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel." Ce même Esprit qui a reposé sur Jésus serait envoyé pour reposer sur ses disciples.

Après avoir écrit son évangile Luc a écrit un deuxième livre, le livre des Actes des Apôtres, un meilleur nom pour ce livre serait le livre des Actes de l'Esprit parce que c'est dans ce livre que nous voyons l'accomplissement de la promesse de Jésus d'envoyer un consolateur et tout ce qui s'est passé par la suite.

Dans Actes chapitre 1, juste avant de retourner au ciel, Jésus a encore parlé à ses disciples. "Il leur recommanda de ne pas s'éloigner de Jérusalem, mais d'attendre ce que le Père avait promis, ce que je vous ai annoncé, leur dit-il; car Jean a baptisé d'eau, mais vous, dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint-Esprit. Alors les apôtres réunis lui demandèrent: Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d'Israël? Il leur répondit: Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu'aux extrémités de la terre." Quand même, il me semble qu'à ce point-là les disciples ne savaient pas exactement ce qui se passerait.

Et puis nous arrivons au jour de la Pentecôte. Les disciples "étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux, et il remplit toute la maison où ils étaient assis. Des langues, semblables à des langues de feu, leur apparurent, séparées les unes des autres, et se posèrent sur chacun d'eux. Et ils furent tous remplis du Saint-Esprit, et se mirent à parler en d'autres langues, selon que l'Esprit leur donnait de s'exprimer."

Nous connaissons bien cette partie de l'histoire et même certaines des choses qui sont arrivées aux disciples par la suite. L'église a grandi. Nous apprenons qu'en seulement un jour, le jour de la Pentecôte, après avoir entendu la prédication de Pierre "ceux qui acceptèrent sa parole furent baptisés; et, en ce jour-là, le nombre des disciples s'augmenta d'environ trois mille âmes". Puis, peu de temps après, l'église a été persécutée. "Il y eut, ce jour-là, une grande persécution contre l'Eglise de Jérusalem; et tous, excepté les apôtres, se dispersèrent dans les contrées de la Judée et de la Samarie." Et quand les disciples de Jésus partaient, partout où ils allaient ils prêchaient la bonne nouvelle de Jésus et les gens se tournaient vers Dieu et recevaient le Saint-Esprit. Juste comme Jésus l'a dit.

Vous pouvez lire la suite pour vous-mêmes. Si, ce matin, vous n'avez pas encore deviné le sujet de mon message je vais vous le dire maintenant : nous allons parler du Saint-Esprit. Je vais essayer de répondre à deux questions qui sont souvent posées sur le Saint-Esprit "Qui est-il?" et "Que fait-il?" Ce sont, quelque part, les questions de base, elles sont la fondation pour beaucoup d'autres choses. Comme nous le savons bien notre pratique coule toujours de ce que nous croyons donc ce que nous croyons en ce qui concerne la personne et le travail du Saint-Esprit va avoir des conséquences énormes pour ce que nous faisons dans l'église, chez nous et partout où nous irons.

Qui est l'Esprit-Saint?

Il est une personne

Pour le moment, chez moi, deux de mes enfants sont fou de Star Wars (La Guerre des Etoiles). Pour ce qui n'ont jamais entendu parler de Star Wars, vous vivez dans une boîte dans le désert depuis les années 70 ou quoi? Non, sérieusement, pour ceux qui connaissent pas Star Wars, c'est une série de six films de science-fiction dont l'histoire se déroule dans une galaxie lointaine et raconte la lutte entre les chevaliers Jedi et leurs ennemis, les Sith.

Dans l'univers de Star Wars nous trouvons ce que l'on appelle "la Force". Selon un des personnages des films, Obi Wan Kenobi, "La Force est ce qui donne au Jedi son pouvoir. C'est un champ d'énergie crée par tous les êtres vivants. Elle nous entoure et nous pénètre. C'est ce qui lie la galaxie dans son ensemble." Nous apprenons dans les films que la Force donne aux personnes différentes des pouvoirs qu'ils peuvent utiliser pour le bien, ou pour le mal.

Pour beaucoup de chrétiens l'Esprit-Saint ressemble à la Force dans Star Wars. C'est une puissance qui nous pénètre, qui est en nous et par laquelle nous avons certains pouvoirs - que nous n'utilisons que pour le bien, évidement. Comme la Force, ils croient que l'Esprit-Saint est impersonnel, une 'chose' anonyme qui est là pour que nous pouvons nous en servir. La Bible le considère autrement.

Une petite note: Ce matin nous allons regarder plusieurs versets et passages bibliques, il faut donc suivre avec votre bible ouverte pour vérifier ce que je vous dis.

Notre premier verset se trouve dans Ephésiens 4:30 : "N'attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption." La Bible nous déclare que l'Esprit Saint est une personne. Après tout, il n'est pas possible d'attrister une "chose". Voici notre premier indice que l'Esprit est une personne.

Puis, regardons Jean 15:26 et mettez un doigt dans le chapitre 16 au verset 13. "Quand sera venu le consolateur, que je vous enverrai de la part du Père, l'Esprit de vérité, qui vient du Père, il rendra témoignage de moi;" Le mot "consolateur" doit parler d'une personne avec des émotions et des sentiments. Il est vraiment difficile de consoler une autre personne si vous ne pouvez pas compatir avec elle, et encore, les forces impersonnels ne peuvent pas compatir avec quoi que ça soit!

Nous pouvons aussi ajouter à ceci que, dans la langue grec, par rapport au français, quelque chose peut être soit masculin, féminine ou neutre. Au verset 26 le pronom donné pour l'Esprit est masculine - Jean parle bien d'une personne. Si l'Esprit Saint était considéré comme une force, une chose Jean aurait dû, pour avoir une bonne grammaire grecque, se servir d'un pronom neutre.

Et maintenant vous pouvez tourner la page vers le chapitre 16, le verset 13. "Quand le consolateur sera venu, l'Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu'il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir." Les verbes que Jean utilise - conduire, parler, dire, entendre et annoncer sont tous les actions d'une personne.

Le dernier verset à regarder se trouve dans Romains 8, c'est le verset 27: "celui qui sonde les cœurs connaît quelle est la pensée de l'Esprit, parce que c'est selon Dieu qu'il intercède en faveur des saints." Encore, "pensée" parle de l'intelligence. Une "chose" ne peut pas penser.

Il y a encore d'autres versets qui parlent de l'Esprit Saint de la même manière. Ce qu'il faut retenir alors c'est que l'Esprit Saint n'est pas une "chose", ou une force, il est une personne, un être vivant. Certains vont dire peut-être "Oui, mais dans Luc Jean Baptiste dit 'Lui (Jésus), il vous baptisera du Saint-Esprit et de feu'". Comment est-ce que l'on puisse être baptisé dans, ou avec, une personne? Ou, dans 1 Corinthiens 12:13 nous pouvons lire que "nous avons tous été abreuvés d'un seul Esprit". Comment est-ce que l'on puisse être abreuvé d'une personne? En fait, dans ces deux exemples les auteurs parlent d'une certaine façon de la nouvelle relation du nouveau chrétien avec Dieu, ils parlent de notre communion avec Dieu et notre entrée dans cette nouvelle relation.

Le témoignage accablant de la Bible c'est que l'Esprit Saint est une personne. Qu'il soit une personne va déjà avoir un effet sur notre vie et notre comportement. En nous habite une personne qui connait notre cœur et nos pensées. Il est une personne qui "voyage", si vous voulez, avec nous. Il va où nous allons, il voit ce que nous regardons, il entend ce que nous écoutons. Et il est saint. Il ne faut penser qu'il est comme un espion dans notre vie mais sa présence en nous doit nous faire réfléchir. Cela doit nous encourager de vivre d'une manière qui plaît à l'Esprit et qui plaît à Dieu. En plus nous n'allons plus penser que nous pouvons nous servir de lui comme s'il était un objet auquel nous puissions donner nos ordres.

Il est Dieu

L'Esprit Saint est Dieu. Cela peut sembler être évident mais quand même il est important de voir ce que dit la Bible et être convaincu nous-mêmes de ces vérités.

Le verset le plus clair, je crois, à ce sujet se trouve dans Actes 5:3-4, c'est l'histoire de Ananias et de son épouse Saphira. Le couple vend un champ qu'ils possèdent et ils apportent une partie de l'argent gagné aux apôtres. Le problème? Ils disent qu'ils ont apporté tous qu'ils avaient gagné mais, en effet, ils ont gardé un peu pour eux-mêmes.

Lisons la suite dans Actes 5: "Pierre lui dit: Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ? S'il n'eût pas été vendu, ne te restait-il pas? Et, après qu'il a été vendu, le prix n'était-il pas à ta disposition? Comment as-tu pu mettre en ton cœur un pareil dessein? Ce n'est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu."

Le point le plus important à noter ici c'est que Pierre dit deux fois qu'Ananias a menti: "tu mentes au Saint-Esprit" et "tu as menti…à Dieu". Dans sa façon de parler Pierre nous montre que le Saint-Esprit et Dieu sont synonyme, c'est-à-dire, l'Esprit Saint est Dieu.

Encore une fois, il y a un exemple semblable dans 1 Corinthiens 12:4-6 qui dit "Il y a diversité de dons, mais le même Esprit; diversité de ministères, mais le même Seigneur; diversité d'opérations, mais le même Dieu qui opère tout en tous." L'Esprit et Dieu sont synonyme, et cette fois-ci Paul parle aussi de Jésus. Nous ne pouvons pas nous échapper à la conclusion que la Bible considère que l'Esprit Saint est divin, il est Dieu.

Nous voyons aussi que dans la Bible l'Esprit Saint a des attributs qui sont, et qui peuvent seulement être, les attributs de Dieu. Lisons Hébreux 9:13-14 "Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair, combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!" "Un esprit éternel". Qui est éternel? Seulement Dieu.

Dans la Psaume 139, au verset 7 nous lisons "Où irais-je loin de ton esprit, Et où fuirais-je loin de ta face?" Si nous ne pouvons pas nous éloigner de l'Esprit cela veut dire qu'il est omniprésent - partout au même moment. Encore un des attributs de Dieu. Il a aussi l'omniscience, de nouveau il faut tourner vers le Nouveau Testament, encore une fois dans 1 Corinthiens, au chapitre 2, versets 10 et 11: "l'Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l'homme, si ce n'est l'esprit de l'homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n'est l'Esprit de Dieu."

Voilà, beaucoup de versets et il y en a encore, tous pour nous montrer que l'Esprit est véritablement Dieu. Nous pouvions passer des heures ne faisant rien que lire les versets qui parle de la divinité de l'Esprit mais je me rends bien compte que nous n'avons pas des heures ensemble pour le faire ce matin, il fallait donc que je ne choisisse que quelques exemples. Entre parenthèses, je ne propose pas de m'adresser ce matin au sujet de la Trinité. C'est un sujet qui touche à ce que nous regardons aujourd'hui mais c'est aussi un sujet à part qui vaut une prédication tout seul, et cela sera pour une autre fois.

Quand nous saisissons le fait que l'Esprit est Dieu, qu'il est divin, cela va avoir un impact sur comment nous le regardons. Les termes bibliques comme "crainte" et "tremblement", les idées comme le respect sont applicables à l'Esprit-Saint. Nous sommes parfois trop vite à attribuer à l'Esprit nos propres idées et désirs "L'Esprit ma dit…", "L'Esprit m'a montré…" Oui, il nous parle, comme nous allons voir, mais ayons un peu plus de respect pour ce qu'il nous dit et comment il nous le dit. Ne nous servons pas de lui simplement pour mettre le cachet "officiel" sur nos plans. Ne nous servons pas non plus de lui pour prendre notre coin ou notre côté comme s'il était partisan, pour nous bien sûr! Il est Dieu et cela il ne faut pas oublier.

Il est un don

La dernière chose à dire concernant qui est l'Esprit c'est qu'il est un don.
Lisons dans Actes 2 au verset 38: "Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint-Esprit". Il a été donné à l'église entière, aucun chrétien n'est exclu de son don précieux. Nous avons besoin de sa présence pour tout ce que nous sommes et tout ce que nous faisons. Nous sommes animés par l'Esprit. Qu'est-ce que cela veut dire pour nous?
En fait, il me semble qu'il faut dire ne nous servons pas de lui pour essayer de montrer que nous sommes plus spirituels que les autres. Si tu es un chrétien ou chrétienne tu as l'Esprit Saint. Une personne n'est pas plus qu'une autre à cet égard.

Une commentaire de plus à dire ici. Que l'Esprit soit un don ne veut pas dire qu'il est un objet, cela nous avons déjà vu. Mais il faut nous souvenir de qui fait le don. C'est Dieu, notre Père qui envoie l'Esprit sur chaque chrétien. L'Esprit n'est pas quelque chose que nous partageons entre nous comme si, par exemple, moi, j'ai le don et je touche un autre, ou je lui impose les mains et il le reçois ce même don. Non, chaque fois c'est Dieu qui œuvre, c'est Dieu qui envoie.

Parlons maintenant de ce que fait l'Esprit dans notre vie.

Que fait l'Esprit Saint?

J'ai une liste de sept points à vous présenter mais nous n'allons pas passer beaucoup de temps sur chacun. De toute façon, il y aura toujours plus à dire!
Les sept choses qu'il fait: Il nous convainc, il nous renouvelle, il nous rempli, il nous parle, il nous guide, il nous réconfort et il nous affirme.

Il nous convainc

Lisons dans Jean 16:8-11. "Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice, et le jugement: en ce qui concerne le péché, parce qu'ils ne croient pas en moi; la justice, parce que je vais au Père, et que vous ne me verrez plus; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé."

Il y a plein de choses que nous puissions dire de ces versets mais je me limite à quelques commentaires. Ici Jean parle plutôt du monde et comment l'Esprit va agir mais nous pouvons aussi voir comment cela nous touche.
C'est l'Esprit, par la parole, qui fait connaitre Jésus aux gens qui sont perdus dans leur péché - et soit ils l'acceptent, soit ils le rejettent. Pour ceux qui le rejettent, leur rejection nous montre trois choses: Ils ne croient pas en Jésus et cela est continue.

Ils sont contents avec leur propre idées de ce que c'est la justice, en fait ce qui est bon à leurs yeux et ils n'arrivent pas à vraiment juger ce qui est bon. Leur rejection de l'Esprit, de la parole et de Jésus c'est rejeter Dieu lui-même. Mais pour ceux qui acceptent, l'Esprit touche le cœur d'une personne et elle devient sensible à son péché, elle se rend compte que la justice de Dieu demande une punition pour le péché et elle reconnait qu'elle mérite le jugement de Dieu. Et quand une telle personne est touché ainsi par l'Esprit elle se tourne vers celui qui offre la seule solution.

Pour nous l'Esprit nous convainc encore de notre péché, de la justice de Dieu et du jugement. Quand nous péchons c'est l'Esprit qui nous rend sensible à ce que nous avons fait, ou ce que nous faisons. Il nous rappelle la justice de Dieu, que Dieu nous voit telle que nous sommes et le jugement - le jugement auquel nous échappons grâce à Jésus.

Une question se pose quand-même. Comment est-ce que l'Esprit nous convainc de ces choses? Premièrement, par la parole de Dieu. Nous la lisons et nous voyons là où nous ne sommes pas en règle par rapport à ce qui est écrit et l'Esprit illumine notre cœur. Deuxièmement, par notre conscience, nous avons, chacun de nous, une conscience et pour le chrétien l'Esprit sensibilise notre conscience. Avant de devenir chrétien nous savions faire certaines mauvaises choses sans que cela nous tracasse. Un exemple: jurer et utiliser des gros mots. Puis, après notre conversion, nous trouvons que nous n'avons plus envie et quand nous lâchons un mot de travers il y a une petite voix qui nous parle à l'intérieure… c'est notre conscience, animé par l'Esprit.

Cependant, il y a quand-même quelque chose à faire remarquer. Une conscience vive n'est pas une chose simple. Parfois nous nous culpabilisons à cause de quelque chose, notre estomac se noue et la paix s'enfuit. Nous nous sentons coupable, mais sommes-nous, en réalité, vraiment coupable?

Pas nécessairement, parfois c'est "oui", parfois c'est "non". Quand c'est "non" nous devons reconnaitre que Satan, notre ennemi, est aussi notre accusateur, il nous accuse, il veut que nous soyons dans un état de panique sur ce que nous avons fait ou ce que nous faisons. L'Esprit peut nous calmer et nous rassurer et nous libérer des chaines de la fausse culpabilité. Il faut noter, je crois, que notre ennemi se sert aussi de cette stratégie quand nous avons déjà été pardonné! Il est essaye de semer les doutes, nous mettre en question - à ces moments tenir firme la promesse de Dieu que "Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité".

Quand c'est "oui" Satan va quand même essayer de nous convaincre que nous ne pouvons rien faire de notre péché, nous sommes allés trop loin cette fois-ci, nous nous sommes mise en dehors de la grâce de Dieu, etc., etc. Cela n'est pas la voix de l'Esprit qui nous convainc et il nous faut du discernement pour reconnaitre une telle tactique de l'ennemi. Encore, l'Esprit peut nous calmer et nous rassurer. Mais au même moment il va nous convaincre lui-même de notre péché - d'une manière douce mais forte, d'une manière ouverte et claire. Le tourbillon d'émotions que je viens de décrire en partie va partir, remplacé par l'assurance que, par la grâce, et seulement par la grâce, nous pouvons recevoir le pardon de Dieu.

Si vous luttez avec quelque chose dans votre passé, si vous vivez avec le poids de la culpabilité pour ce que vous faites ou ce que vous avez fait, demander à Jésus de vous convaincre de votre péché par son Esprit pour du vrai. Puis, avec assurance venez au trône de la grâce et recevoir le pardon de votre péché.

Quand j'écrivait ce message, quand je suis arrivé au bout de la dernière paragraphe je me suis dit, nous n'avons pas besoin de courir pour essayer de tout dire dans une fois, il vaut mieux nous arrêter ici et, quelque part, commencer à mettre en pratique ce que je viens de dire, surtout au sujet du fait que l'Esprit nous convainc de notre péché.

Nous allons donc terminer la prédication ici, vous allez devoir attendre la semaine prochaine pour savoir quoi d'autre fait l'Esprit-Saint. Mais j'aimerais que nous passions un peu de temps dans la réflexion et dans la prière.

Parfois nous nous trompons par rapport à notre péché. Nous disons qu'il est petit et qu'il ne vaut pas la peine d'ennuyer Dieu avec notre problème. Ou il est tellement grand que nous nous ne pouvons pas l'admettre, même à nous-mêmes.
Mais que cela soit l'un ou l'autre nous vivons avec une certaine culpabilité qui pollue tout ce que nous faisons dans le Seigneur.

Laissons, dans un moment de silence, l'Esprit nous travailler. S'il vous plaît pas de prières à haut voix, pas de chants juste un moment de silence. Attendons nous à ce qu'il agisse pour nous convaincre de notre péché et, par la suite, confessons notre péché et recevons le pardon de Dieu. Chaque enfant de Dieu à droit à venir dans sa présence chercher son pardon. Quoi que cela soit notre péché, laissons le au pied de la croix et puis marchons dans la liberté que le Seigneur nous donne.

D'autres message dans cette série:
Message 2
Message 3


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications