* Imprimer

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

1 Jean 2:18-29

Croire que Jésus est le Christ par Yann Parodi

Qu'est-ce que cela implique en définitive ?

But du message :

Enseignement : répondre à la question "que signifie croire que Jésus est le Christ ?"
Encouragement : l'onction en nous demeure, nous encourageant à demeurer à notre tour.
Correction : oser préciser que certains comportements nient que Jésus est le Christ.
Conclusion : tout ce qui vient mettre un voile sur la pleine identité de Jésus est antichrist… nos comportements idolâtre sont "antichrists" : n'y demeurons pas et soyons encouragés que l'Esprit est avec nous dans le combat pour demeurer.

Introduction

18Mes enfants, c'est la dernière heure ; vous avez entendu dire qu'un antichrist vient, et il y a maintenant beaucoup d'antichrists : de là nous savons que c'est la dernière heure. 19Ils sont sortis de chez nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ; car, s'ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous ; mais ainsi, il est manifeste qu'aucun d'eux n'est des nôtres. 20Quant à vous, vous avez une onction de celui qui est saint, et tous, vous savez. 21Je vous ai écrit, non parce que vous ne sauriez pas la vérité, mais parce que vous la savez, et parce qu'aucun mensonge n'est de la vérité. 22Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Le voilà, l'antichrist, celui qui renie le Père et le Fils. 23Quiconque renie le Fils n'a pas non plus le Père ; celui qui reconnaît le Fils a aussi le Père. 24Quant à vous, que demeure en vous ce que vous avez entendu dès le commencement. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous demeurerez, vous aussi, dans le Fils et dans le Père. 25La promesse qu'il nous a faite, lui, c'est la vie éternelle. 26Je vous ai écrit cela au sujet de ceux qui vous égarent. 27Quant à vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin que quelqu'un vous instruise ; mais comme son onction vous instruit sur tout, qu'elle est vraie et qu'elle n'est pas mensonge, demeurez en lui comme elle vous y a instruits. 28Et maintenant, mes enfants, demeurez en lui, pour que, quel que soit le moment de sa manifestation, nous ayons de l'assurance, et qu'aucune honte ne nous fasse nous éloigner de lui à son avènement.

Exemple : le film "Retour vers le futur"
Ce que nous pourrions retirer comme enseignement de cette trilogie fantastique, c'est que des éléments de notre futur ou de notre passé peuvent dangereusement conditionner notre présent.
Objection 1 : "Mais", me direz-vous, "attends, le passé je comprends mais le futur, par définition, il ne s'est pas encore passé... donc en quoi conditionne-il mon présent ?"

Les phobies :

Les événements à venir :

Le présent est influencé par l'avenir. Pour les chrétiens, deux choses essentielles conditionnent leur vie présente : ce que nous pensons de Jésus lors de sa première venue et ce que nous pensons de Jésus lors de sa seconde venue. Bref, ce que nous pensons de Jésus, croyons sur Jésus, imaginons sur Jésus a un grand impact sur notre vie de tous les jours, sur notre présent.

Peut-être y a t-il quelques personnes dans ce lieu qui sont en recherche, qui ne savent pas trop quoi penser de Jésus… Ces événements ont eu lieu il y a plus de 2000 ans tout de même, ce serait raisonnable d'avoir quelques doutes n'est-ce pas ? Après tout, personne dans cette pièce ne peut prétendre connaitre un des contemporains de Jésus. (Exemple : nazisme et nouvelle génération… refuser le passé - on a toujours ses raisons). Avec Jésus, à plus forte raison, on a des raisons de nier le passé ou de refuser de croire que ces événements (incarnation, crucifixion, résurrection, ascension) ont réellement eu lieu. Car lui qui est lumière met en évidence nos ténèbres, notre péché.

Alors comment expliquer qu'une bonne partie de cette salle oserait dire qu'elle croit en Jésus ? Que s'est-il passé pour que ce soit le cas ? Nous y répondrons également dans ce message.

Et, parmi ces personnes qui croient et qui, je l'imagine, forment une grande majorité de l'auditoire, plusieurs s'interrogent sur les détails de ce texte : qu'est-ce que c'est, au fond, ces antichrists ? y-en-a-t-il encore aujourd'hui ? Si oui, comment doit-on gérer la situation ? Comment puis-je m'assurer que, moi-même, je n'ai pas un comportement antichrist en raison de mes péchés qui s'opposent sans cesse à Christ ? Comment puis-je être certain que, demain, je serai toujours fidèle ?

Le texte qui nous occupe ce matin ne parle non pas seulement de croire en Jésus, mais de croire que Jésus est le Christ… et pas seulement de croire que Jésus est le Christ, mais de demeurer en lui. Mais qu'est-ce que cela peut vouloir dire précisément "croire que Jésus est le Christ" ou encore qu'est-ce que cela implique de "demeurer en lui" ?

Ces toutes ces questions qui me poussent maintenant à demander l'aide Dieu pour qu'ensemble, il nous éclaire. Prions.

La dernière heure (v.18)

Dans les écrits de Jean, la notion d'heure est très importante. Jésus est "venu précisément pour cette heure" (Jean 12:27), faisant allusion à l'heure où il allait mourir sur la croix. Mais il annonce aussi une heure qui vient où "quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Dieu" (Jean 16:2), prophétisant la persécution des chrétiens. Nous sommes dans la "dernière heure" et c'est une heure qui dure depuis plus de 2000 ans.

Objection 2 : "Quoi ? Attends, tu es en train de nous dire que nous sommes toujours dans cette même dernière heure depuis que Jean a écrit cette lettre ? Comment en être sûr ?"

L'objection est bonne, et pour nous convaincre que nous sommes bien toujours dans la dernière heure, nous devons nous poser la question s'il y a toujours des antichrists de nos jours.

Les antéchrists : "nier que Jésus est le Christ" (v.18, 19, 22, 23)

Jésus est le Christ … Dans le contexte biblique, cela signifie qu'il s'agit de l'élément central de toute la révélation de Dieu, celui par lequel tout trouve un sens. Celui qui accomplit non seulement l'ensemble des prophéties de l'Ancienne Alliance mais dont l'existence commence dans l'éternité. Il est l'image parfaite de Dieu (Colossiens 1:15-20; 2:9-10; Hébreux 1:3), il est le commencement et l'aboutissement de toute chose. Bref, nous parlons de son identité. Nier que Jésus est le Christ, c'est nier son identité et les conséquences sont éternelles. (v.24-25)

Dans le monde

C'est assez flagrant dans le monde et les religions :

Dans l'Eglise

Pour que ce soit profitable et que nous y trouvions une application pour nos assemblées chrétiennes, la question que nous devons nous poser est la suivante : y a t-il des antichrists dans nos assemblées de nos jours ?

Objection 3 : "Mais nous n'avons pas le droit de dire ça, nous devons être tolérants et laisser chacun penser comme il veut ! On ne doit pas juger !"

Cher amis, lorsque nous pensons cela, c'est, je crois, dans un souci de bien faire, mais nous nous laissons contaminer par l'esprit du monde, l'esprit de l'antichrist. J'aimerais vous convaincre :

Le jugement chrétien : un instrument d'amour avant tout.

Je crois que la parole de Dieu est claire en annonçant que, lorsqu'une personne dévie de la foi, l'amour doit primer dans toutes les démarches d'avertissement. Car l'avertissement et la correction ont pour but d'aimer. Cependant, soyons clairs : lorsque nous faisons cela, même si le but est l'amour, il s'agit d'un jugement. Nous jugeons que tel comportement ou telle croyance est en porte-à-faux par rapport à l'Ecriture.

Par ailleurs, à ce sujet, Paul dira :
"Est-ce à moi de juger ceux qui vivent en dehors de la famille de Dieu ? Certes non ! Mais c'est bien à vous de juger ceux qui font partie de votre communauté. (Ceux qui se disent frères). Ceux du dehors, Dieu les jugera. Mais vous, chassez le méchant du milieu de vous." (1 Corinthiens 5:12-13)

Au début de ma vie chrétienne, je me demandais si je devais faire autant confiance aux écrits de Paul, de Pierre et de Jean qu'aux citations de Jésus lui-même (citations en rouge). J'ai compris, par après, que toute l'Ecriture était inspirée de Dieu "Car toute l'Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu" (2 Timothée 3:16)

Et c'est vrai que nous entendons souvent dans nos milieux : "Paul était sévère" ou "Pierre était fougueux", mais "Jésus, lui, était doux comme un agneau". Mais, si c'est le cas, alors pourquoi Jésus lui-même féliciterait-il ces mêmes Ephésiens (à qui la lettre de Jean est adressée) d'avoir pointé du doigt les menteurs, les antichrists : "Je sais que tu ne peux pas supporter les méchants : Tu as mis à l'épreuve ceux qui se prétendent apôtres et qui ne le sont pas, et tu as prouvé qu'ils mentaient." (Apocalypse 2:2)

Les comportements antichrists dans l'église

Nous pourrions faire une étude complète dans toute la parole de Dieu, mais toutefois arrêtons nous à ce que Jean nous dit dans son épître. Pour lui, les antichrists ont des comportements de menteurs.

Conclusion : des comportements menteurs

Frappant : "fils du diable" : Jean 8 (croire et demeurer), Jean 15 : "porter du fruit"

"Alors il dit aux Juifs qui avaient cru en lui: «Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples" (Jean 8:31)

"Vous, vous avez pour père le diable et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement et il ne s'est pas tenu dans la vérité parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fond, car il est menteur et le père du mensonge." (Jean 8:44)

"Les menteurs …leur part sera dans l'étang brûlant de feu et de soufre : c'est la seconde mort." (Apocalypse 21:8)

Les divisions dans l'Eglise (v.19)

Ne soyons pas trop hâtifs quant à conclure que ceux qui quittent une assemblée sont toujours les antéchrists. Parfois, c'est le contraire.

Conclusion et conséquences

Ne jugeons pas ceux du dehors, ne jugeons pas ceux qui ne prétendent pas être nos frères et nos sœurs. Au contraire, accueillons-les, présentons-leur Jésus, le Véritable. A quoi sert-il en effet de les menacer de changer de comportement pour être plus moral. Ce qui compte à la fin, c'est de confesser que Jésus est le Christ et cela a pour conséquence d'adopter un comportement digne de la bonne nouvelle de Jésus-Christ. A quoi bon faire la morale aux non-croyants sans leur présenter le sauveur : ils se sentiront inférieurs moralement et condamnés dans leurs choix de vie. C'est le meilleur moyen de ne pas leur présenter Jésus-Christ.

Par contre, mes amis, je rêve d'une Eglise où je verrai mes frères et sœurs s'encourager les uns les autres en usant de douce correction dans l'amour. Oui, je rêve d'une Eglise où le jugement d'amour est exercé, où chacun est conscient qu'il a tant à gagner à être aiguisé pour profiter encore plus d'une intime communion avec son Seigneur si bien qu'il recherche, qu'il désire la correction de Dieu par ses frères et sœurs. Je ne parle pas du jugement de condamnation dont il est question dans Luc 6:37 ou dans Jacques 4:12 : ce genre de jugement n'a rien de spirituel. Celui qui l'utilise cherche à montrer sa supériorité et n'a aucun souci pour son prochain. Il est juste fier d'avoir montré du doigt le péché, mais il n'aidera pas son frère à se relever : au contraire, il va l'écraser. Et ça, mes amis, c'est un comportement antichrist, n'est-ce pas ?

Comment cela se fait-il qu'il y ait encore des croyants aujourd'hui ?

Nous avons répondu à quelques-unes des questions posées en introduction, cependant il en reste d'autres dont celle-ci : "Malgré toute la distance temporelle qui nous sépare de ces événements, un grand nombre d'entre nous ici croit que Jésus est le Christ et qu'en lui, ils ont la vie éternelle… N'est-ce pas incroyable ?"

Moi, personnellement, je trouve ça vraiment incroyable ! Lorsque je réfléchis à toutes les raisons pour lesquelles je ne voudrais pas croire, il y a en a des centaines. Vous savez, je n'ai pas grandi dans une famille chrétienne. Oh, je ne suis pas entrain de dire que mes parents ne m'ont pas communiqué des valeurs chrétiennes, ça ils l'ont fait, mais pas chrétiennes dans le sens de l'Ecriture c'est-à-dire "disciple du Christ". D'ailleurs, qu'on le veuille ou non, que l'on soit croyant ou pas, le fond de notre morale est encore, pour plusieurs, marqué par des influences judéo-chrétiennes. Oui, qu'on soit croyant ou pas, en général on trouve ça pas génial de manger des êtres humains, ou de sacrifier ses enfants en les brûlant… Mais vous me direz que c'est normal, parce que ce n'est pas bien … Cependant, dans certaines contrées de cette terre, ils trouvent ça bien et ne pas le faire dérange leur conscience… Est-ce que nous serions prêts à dire que ces peuples sont plus mauvais que nous ? au nom de quoi ? de notre conscience qui serait meilleure parce qu'on trouve ça mal ?

Le problème avec la morale, c'est qu'elle évolue dans le temps. Il n'y a pas si longtemps, l'adultère était source de honte, de déshonneur, voire de rejet par la famille, et l'avortement était perçu comme un crime grave. Aujourd'hui, l'adultère est encouragé dans certains cas par les thérapeutes pour garder l'équilibre du couple, l'avortement est devenu un droit et ne pas y recourir dans certain cas fait que l'on sera moqué ou menacé.

La morale évolue parce que notre perception du passé et notre vision du futur évoluent.
Tout comme certains jeunes aujourd'hui qui posent la question : "Est-ce que les camps de concentrations et d'extermination ont vraiment existé ?" "Qu'est-ce qui est réellement vrai ?"

Il y a une remise en question de l'histoire sans cesse et, si des événements historiques qui se sont passé il y a 70 ans sont remis en question, n'est-ce pas logique qu'on remette d'autant plus en question des événements qui se sont passés il y a plus de 2000 ans ?

Mais moi, je vous le dis : "Vous ici, vous qui croyez que Jésus est le Christ, vous avez vécu le plus grand miracle de toute l'histoire de l'humanité. Malgré la distance qui nous sépare du commencement, vous demeurez dans ce que vous avez entendu de la parole de Dieu (v24). Vous avez vaincu le malin, vous êtes vainqueurs du monde car Christ l'a fait à votre place et vous récolterez la vie éternelle."

Vous rendez-vous compte ? Vous êtes des privilégiés sur toute la terre, vous êtes parmi une minorité de miraculés en Belgique. Prenez-en conscience.

Objection 4 : "Moi, je ne trouve pas ça si exceptionnel, cela correspond juste à un besoin. J'ai lu la Bible et j'ai trouvé des réponses à mes questions, à mes besoins. Je n'ai fait que suivre la religion de mes parents."

Peut-être, en partie, c'est ce que vous avez perçu en vous-même ou chez certains de vos amis qui vous auraient conduit aujourd'hui dans ce bâtiment. Mais le texte que nous étudions ce matin nous dit que nous avons cru parce que nous avons reçu une onction :

L'onction : Dieu nous a donné de croire que Jésus est le Christ (v.20,21,24,27)

Objection 5 : Il est écrit qu'il n'est plus nécessaire qu'on nous enseigne, alors pourquoi es-tu en train de le faire et pourquoi y a t-il toujours des enseignants ?

Non pas que je veuille protéger le travail d'Adrian afin qu'il ne soit pas au chômage, ce que Jean veut dire ici est que nous n'avons pas besoin d'une révélation supplémentaire … et certainement pas celle d'un esprit antichrist. Non, l'esprit que vous avez en vous vous apprend à reconnaitre un enseignement fidèle à la parole de Dieu, principalement sur cette question précise de l'identité de Jésus. D'ailleurs, la lettre même de Jean est un enseignement, n'est-ce pas ?

Qu'est-ce que c'est que cette onction ?

Dans le catholicisme : le Saint Chrême est composé de parfums dissouts dans de l'huile. La signification du Saint chrême est directement liée à l'onction par l'Esprit-Saint…
L'Esprit de Jésus-Christ, vient en nous à la conversion.

Demeurer – assurance du salut – persévérance des saints (v.19,24,27,28)

Quelques aspects des écrits de Jean : "Demeurer en" μένω ἐν - Jean 8 et Jean 15

Comment savoir si je demeure en Christ ? Comment savoir que, demain, je ne vais pas me réveiller en reniant le tout et être jeté au feu ? En effet, le texte dit que, s'ils avaient été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous. Donc, il y avait des gens dans cette Eglise qui se croyaient sauvés…mais ne l'étaient pas.

Encouragement pour celui qui est submergé par le péché.

"Quand je lis ces textes dans 1 Jean, j'ai peur parce que, moi aussi, je pense parfois être dans la lumière, mais je pèche toujours pourtant. J'ai certains comportements qui ne sont pas à la gloire de Dieu et je n'arrive pas à m'en sortir. Et puis, il y a certaines personnes aussi que je n'arrive pas à aimer, je m'en veux" Est-ce que je suis un antichrist ?

- L'état de guerre avec le péché

Si vous avez conscience que vous êtes en guerre avec vos ténèbres, vous prenez confiance que vous êtes au beau milieu d'un combat entre les choses de Dieu et les celles du monde.

Nous expérimentons, comme Paul, des tensions en nous. Nous voulons demeurer, mais d'autres désirs font surface pour faire la guerre à notre âme. Suis-je le seul à vivre cette guerre ?

Quel est votre désir le plus profond ? Pas le plus réel forcément, mais vraiment le plus profond ? Si, honnêtement, vous répondez : "Glorifier Jésus-Christ", alors son onction habite en vous. Il y a une différence entre "demeurer dans le péché et donc être ennemi de Dieu" avec "tomber tout en désirant marcher droitement avec Dieu". Cette différence, c'est un état de guerre que vous ressentez dans votre corps. Une bonne nouvelle : "son onction vous a enseignés, vous demeurez en lui" (TOB)

"27Pour vous, l'onction que vous avez reçue de lui demeure en vous, et vous n'avez pas besoin qu'on vous enseigne ; mais comme son onction vous enseigne sur tout — et elle est véridique et elle ne ment pas —, puisqu'elle vous a enseignés,
vous demeurez en lui. 28Ainsi donc, mes petits enfants, demeurez en lui, afin que, lorsqu'il paraîtra, nous ayons pleine assurance et ne soyons pas remplis de honte, loin de lui, à son avènement". (1 Jean 2:27-28 TOB)

"12... avec crainte et tremblement mettez en œuvre votre salut, 13car c'est Dieu qui fait en vous et le vouloir et le faire selon son dessein bienveillant." (Philippiens 2 :12-13)

N'est-ce pas une bonne raison de vouloir continuer à persévérer avec Dieu sachant qu'il persévère avec nous ?
N'est-ce pas une bonne raison de se battre contre nos comportements antichrists ?

Un bon test pour voir si nous demeurons réellement en lui, ce sont nos progrès spirituel, (voir prédication sur 1 Jean 2:12-14) dans le combat, la guerre, contre la convoitise des yeux et de la chair et l'orgueil de la vie (voir prédication sur 1 Jean 2:15-17) et dans l'amour de nos frères et sœurs (voir prédication sur 1 Jean 2:7-11). Le progrès, c'est aussi reconnaitre plus souvent notre péché lorsque Jésus éclaire nos ténèbres (voir prédication sur 1 Jean 1:1-10), nous soumettant toujours plus volontiers à ses commandements (voir prédication sur 1 Jean 2:3-6), et prendre conscience de notre avocat auprès du père lorsque nous tombons (voir prédication sur 1 Jean 2:1-2).

Pour bien se battre, il faut bien identifier nos propres ennemis qui font la guerre à notre âme. Parfois, ils se cachent bien et, pour les trouver, nous devons chercher quelles sont nos idoles.

Pourquoi ? Car, finalement, si le but de l'Antichrist est de falsifier l'identité de Jésus-Christ, c'est afin que nous n'adorions pas le seul qui est digne, mais que nous restions piégés dans nos idoles qui trouvent leur force dans la convoitise des yeux et de la chair. Ce n'est pas pour rien que Jean termine cette épître en disant : "Gardez vous des idoles"

Ainsi, si un comportement antichrist nous pousse vers nos idoles, seule une bonne vision de Jésus, donnée par son onction et son enseignement, nous poussera à l'adorer lui, le seul vrai Dieu. Cette bonne façon de concevoir Jésus est une clé pour notre combat contre notre comportement. Cette clé est la même que nous devons utiliser pour tester les "esprits" et voir s'ils sont de Dieu ou de l'Antichrist (1 Jean 4:1-3).

Une bonne vision de Jésus : l'arme contre un comportement antichrist.

Ne pas se tromper sur l'identité de Jésus

100% Humain / 100% Divin

Il ne suffit pas de souligner les qualités morales de l'homme Jésus de Nazareth en oubliant le contexte du plan du Salut, ni de souligner la présence surnaturelle du Christ auprès du croyant en oubliant l'humanité de Dieu venu dans la chair. Dans le contexte de l'Eglise d'Ephèse à laquelle Jean s'adresse, plusieurs niaient que Christ était venu dans la chair. Ils niaient non seulement un aspect du Christ, mais aussi l'identité réelle de Jésus.

Ne pas se tromper sur l'attitude de Jésus : un juste équilibre entre le passé et le futur

Encore une fois, concernant la question de l'identité, on remarque que certaines personnes, étonnamment, ne voient que certains côtés de Jésus dans la Bible. Et, souvent, c'est ce côté doux, tolérant, compréhensif que l'on voit. Mais nous devons rendre justice aux textes bibliques dans leur entièreté : nous sommes dans la Nouvelle Alliance et dans la dernière heure. Jésus est le Christ ressuscité glorieux qui est remonté auprès de son Père et qui revient pour le jugement de la terre. La Nouvelle Alliance ne commence pas au début du Nouveau Testament, au premier chapitre de Matthieu, mais au moment où Jésus dira sur la croix : "Tout est accompli".

Vous serez peut-être surpris par ce que je vais dire et ce serait le but d'ailleurs :

Nous n'adorons plus une image du passé, nous n'adorons plus le charpentier qui s'est dépouillé de sa forme de Dieu, pour s'humilier et mourir. Celui que nous adorons est ressuscité, il est vivant.

Apocalypse 19 : 11Là-dessus, je vis le ciel ouvert et voici, il y avait un cheval blanc. Son cavalier s'appelle "Fidèle et Véritable". Il juge avec équité, il combat pour la justice. 12Ses yeux flamboient comme une flamme ardente. Sa tête est couronnée de nombreux diadèmes. Il porte un nom gravé qu'il est seul à connaître. 13Il est vêtu d'un manteau trempé de sang. Il s'appelle La Parole de Dieu. 14Les armées célestes, vêtues de lin blanc et *pur, le suivent sur des chevaux blancs. 15De sa bouche sort une épée aiguisée pour frapper les nations. C'est lui qui sera leur berger car il les dirigera avec un sceptre de fer. Il va aussi écraser lui-même le raisin dans le pressoir à vin de l'ardente colère du Dieu tout-puissant. 16 Sur son manteau et sur sa cuisse est inscrit un titre: "Roi des rois et Seigneur des seigneurs".

Objection 6 : "Mais pourtant, tu viens de nous dire qu'il faut regarder dans le passé, dans l'Histoire… Je ne comprends pas : doit-on oublier Jésus, l'homme fragile, accueillant, humble ?"

Nous commémorons, nous remercions le Christ vivant pour ce qu'il a fait lorsqu'il s'est abaissé.

Nous apprenons de son comportement dans l'humiliation, la souffrance, la trahison, la persécution, la tentation.

Notre cœur se brise face à l'horreur de cet événement passé qu'est la croix, nous tombons à genoux pour reconnaitre que c'était à nous de prendre cette place à cause de nos péchés. Nous nous émerveillons de cet acte d'amour par excellence (l'amour se mesure par des actes et non par des émotions) qui a introduit plusieurs, qui ont cru, dans la Nouvelle Alliance.

OUI, mais ne négligeons pas de reconnaitre que Jésus est sur le point de revenir, d'une façon qui n'est pas si affable, si patiente, si tolérante. Jésus-Christ revient en puissance pour le jugement final. Nous ne sommes plus dans les temps de l'introduction de la Nouvelle Alliance, nous sommes dans les derniers temps. Comme le dira Paul aux Romains : "11 Cela importe d'autant plus que vous savez en quel temps nous sommes: c'est l'heure de vous réveiller enfin du sommeil, car maintenant le salut est plus près de nous que lorsque nous avons cru. 12 La nuit est avancée, le jour approche." (Rm 13 :11-12)

Rappelons-nous l'introduction : notre façon de comprendre la première venue du messie (passé) et notre façon de comprendre sa seconde venue (futur) va conditionner notre présent.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications