* Imprimer

  Ecouter ce message
ou Télécharger en MP3 (13,5 Mo)

Lire la Bible

Cliquez les mots soulignés pour faire ouvrire une fênetre avec le verset ou passage approprié de la Bible Louis Segond.

Ou, cliquez ici pour avoir la table de matières pour la Bible entière dans une nouvelle fênetre.

Commentaires?

Vos commentaires sont toujours les bienvenus.

1 Corinthiens 15:35-58

Le jour où la mort mourra

Selon une enquête menée par le journal anglais "The Telegraph" le peuple américain est assez optimiste en ce qui concerne l'avenir. Voici quelques-uns des résultats de ceux qu'ils croient que nous saurions faire avant, ou par, l'année 2050:

Il me semble qu'il y a beaucoup de gens qui ne pensent pas trop a ce que la bible considère l'événement le plus important de l'histoire entière - le retour de Christ.

Le monde a marqué le premier avènement de Jésus en changeant ses calendriers. Nous sommes passés de "avant Jésus-Christ" à "après Jésus-Christ". Comment est-ce que ce monde va marquer son deuxième avènement ? - le moment où il revient chercher son église, le moment où il va mettre fin à toutes les autorités, puissances et dominations, comme nous avons vu la semaine passée.

La fois précédente nous avons établi que la mort et la résurrection de Jésus-Christ sont des faits historiques. Au moment où l'Apôtre Paul a écrit sa lettre aux Corinthiens il était même encore possible de trouver des gens qui ont vu Jésus après sa résurrection et avant son ascension. Il y avait des témoins fiables qui pouvaient donner preuve de la véracité de ce que Paul proclamait.

Nous avons vu que le fait de la résurrection de Jésus implique que tous ceux qui lui appartiennent sera aussi, et par la suite, ressuscités. En tant que "prémices" Jésus est la garantie que Dieu le Père nous réserve un bel avenir. Je vous ai expliqué que ce "bel avenir" consiste en une vie vécu dans un corps ressuscité - nous ne serons pas des être éphémères, des fantômes ou comme des anges avec des ailes et des harpes sur des nuages.

Je vous ai aussi dit que la promesse de la résurrection a des conséquences pour notre vie et notre comportement ici-bas. Si, un jour, nous serons ressuscités il faut maintenant éviter de jouer ou chipoter avec le péché comme si cela n'a pas d'effet.

Ce matin nous allons regarder la dernière partie de 1 Corinthiens 15. Nous allons terminer ce que nous avons commencé la semaine passée. Dans ce passage Paul va montrer aux Corinthiens la nature du corps ressuscité que ceux qui aiment Jésus attendent. Nous allons parler encore de la résurrection des morts et tout ce que cela veut dire pour nous, les chrétiens du 21ième siècle. Le moment où Jésus reviendra approche, de toutes les générations qui nous précédent, nous sommes la génération la plus proche de cet événement si anticipé par des fidèles pendants des siècles. Lisons 1 Corinthiens 15:35-58 ensemble.

Le même, mais différent

Dans les premiers versets de notre passage Paul répond à une question hypothétique que les Corinthiens auraient du poser, qu'ils avaient peut-être posée. "Comment les morts ressuscitent-ils, et avec quel corps reviennent-ils ?"

Il semble qu'il y avait, quelque part, dans la mentalité grecque l'idée qu'à la mort l'esprit d'une personne était libéré de la prison de son corps. Dans cette pensée l'esprit avait beaucoup d'importance. Mais le corps, après la mort, n'était qu'un déchet. Pour un grec, croire qu'un jour l'esprit rejoignît le corps était, au mieux, bizarre, au pire, dégoutant. Dégoutant parce que les grecs ne pouvaient pas imaginer comment le corps sera reconstitué.

Si un corps est décomposé - retourné à la poussière, comment trouver tous les molécules pour remettre le corps ensemble ? Comment sera-t-il possible de réanimer un corps ? Nous ne sommes pas dans un film de zombies après tout!

Mais Paul va insister que, à la résurrection nous habiterons un corps. Qu'il dise "Insensé!" au début du verset 36 nous indique qu'il va corriger les idées erronées des Corinthiens. Ils ne pensent pas d'une manière biblique ou spirituelle mais d'une manière charnelle, appuyons sur leur propre connaissance. Au lieu de penser à comment Dieu puisse intervenir dans l'histoire, ils présument qu'ils soient au courant de tout et qu'ils comprennent comment les choses devraient se passer.

Une fois j'ai vu une émission où un des caractères travaillait pour la commune en tant que balayeur. Il recevait une médaille parce qu'il a gardé la même brosse pendant plus que 20 ans. Il montre sa brosse et il dit "Je l'ai maintenue pendant 20 ans, cette veille brosse a eu 17 nouvelles têtes et 14 nouveaux manches." Quand son ami lui demande comment il est possible que cela soit la même brosse, il répond, "Voici la photo, qu'est-ce que tu veux comme preuve!"

C'est la même brosse, mais différente. Paul ne se sert pas de l'image d'une brosse pour expliquer sa position aux Corinthiens. Il utilise l'image d'un simple grain pour illustrer ce qu'il veut dire.

La semence représente notre corps maintenant - ce que nous sommes en tant qu'être humains, un corps qui est périssable, un corps qui, un jour va mourir. Ce corps ira dans le sol, semé comme un grain. Et après, il aura un nouveau corps - comme une plante qui pousse. Et c'est Dieu qui donne ce corps, selon son plan, selon ses désirs.

Quel rapport, alors, entre ce qui a été semé et le nouveau corps qui est donné par Dieu? Ceci était le problème des grecs. Comme je vous ai dit, comment ramasser tous les molécules pour les rassembler dans un seul corps ?

Mais Paul voit les choses autrement. Un grain semé dans la terre n'est pas la même chose que la planté qui pousse. L'écale du grain pourrit et le cœur du grain désintègre, mais la plante qui est produit est quand même sortie du grain. Il y a une continuité d'essence - un grain de blé produira toujours du blé mais il y a une discontinuité entre le grain et la plante. Ils sont les mêmes, mais différents - un peu comme la brosse dans mon petite histoire.

Pour nous, la résurrection implique une continuité entre ce corps terrestre et le corps spirituel que nous allons avoir plus tard. Ils sont le même, mais différent. Nous parlerons des conséquences de ceci dans quelques instants.

Celui qui décide la nature de ce corps c'est Dieu lui-même. Comme un grain de blé produit du blé, selon la nature que Dieu l'a donné. Ce corps périssable, en Jésus-Christ va produire un corps immortel, selon la nature que Dieu le donne. Pour expliquer ce point Paul parle des autres corps - les animaux les oiseux, les poissons etc. Chaque créature a le corps que Dieu lui a donné, adapté à ce que Dieu demande de lui. Un poisson avec des pieds est amusant pour les évolutionnistes mais cela n'est pas dans le dessein de Dieu. Il a équipé les poissons avec ce dont il s ont besoin pour être des poissons. Pour chaque être terrestre Dieu a créé une place, un environnement qui lui convient. Mais aussi chaque être vivant a été créé pour son environnement. N'est-il pas pareil pour nous ? Nous sommes quand même remarquablement bien adaptés pour cette vie sur terre, même avec toutes nos faiblesses et nos problèmes de santé.

Puis Paul regarde le ciel - le soleil, la lune et les étoiles. Se sont des corps astraux. Et chacun entre eux a le corps qui lui convient, vous voyez, nous parlons toujours des corps. Des corps différents bien sûr, mais quand même les corps créés et placées par Dieu. Il y a aussi une différence entre les corps terrestres et les corps célestes. Paul parle de l'éclat des ces corps. Ils sont différents, ils sont aussi brillants. Et cette différence va trouver son point le plus haut quand Paul considère la différence entre notre corps terrestre et l'éclat, la gloire du corps spirituel que nous allons avoir.

Tout ce que Paul dit est lié à ce qu'il a dit au chapitre 14 à propos de Dieu qui est un Dieu de paix et d'ordre. L'ordre dans la création - chaque chose à sa place - démontre, encore une fois, le véritable caractère de Dieu. L'ordre dans la création nous montre sa volonté, même sa volonté pour son église.

La confusion qui régnait dans l'église de Corinthe en ce qui concerne les dons de l'Esprit allé à l'encontre du caractère de Dieu, créateur de tout l'univers. Ce n'est pas souvent que nous pensions aussi large que cela - que même la position des étoiles nous déclare qui Dieu est. Pour l'Apôtre Paul il est important donc, que ce que nous croyons soit mis en application. Il n'est pas suffisant simplement de saisir la grandeur de Dieu comme cela est montré dans la création. Il faut aussi l'appliquer, même à nos petites réunions. Pour finir, toute cette discussion des corps différents devrait avertir les Corinthiens qu'ils n'ont pas tout compris. Ils devraient voir que, comme sur la terre il y a toutes sortes de corps, à la résurrection il est possible qu'il y ait des corps différents, pas ce qu'ils connaissent maintenant, et cela selon le plan de Dieu.

Ce que Paul dit dans ces versets puisse nous rappeler ce qu'il a dit au chapitre 2, le verset 9 : "ce sont des choses que l'œil n'a point vues, que l'oreille n'a point entendues, et qui ne sont point montées au cœur de l'homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l'aiment".

Ce sont des choses qui sont, quelque part, difficile à saisir parce que nous n'avons jamais expérimenté des choses semblables, ces choses sont hors de ce que nous connaissons, ou ce que les Corinthiens connaissaient. Mais cela ne veut pas dire qu'ils soient impossibles pour Dieu.

Dans la pratique, qu'est-ce que nous pouvons dire de ces versets ?
Premièrement, je crois que nous pouvons dire que ce qui se passe à notre corps après notre décès n'a pas beaucoup beaucoup d'importance. Que nous soyons enterré ou que nous soyons incinéré ne change pas ce que nous serons à la résurrection. Dans ce sens là, ce corps terrestre est une écale. Nous ne pouvons pas contrarier le plan de Dieu à cause de ce que nous faisons avec des molécules !

Cependant, et deuxièmement, il y aura, quand même, une continuité entre ce corps terrestre et notre corps spirituel dans la résurrection. A la résurrection je serai toujours moi et je crois que je reconnaîtrais ce corps - il sera différent, mais le même. C'est aussi pourquoi je crois que nous allons aussi reconnaitre d'autres personnes après la résurrection. Comme exemple, considérons Jésus et ce qui s'est passé après sa résurrection. Comme nous savons déjà, sa résurrection est le modèle pour la nôtre. Etant donné cela, nous trouvons des choses intéressantes dans les évangiles. Prenez votre Bible et chercher la fin de l'évangile de Jean, le chapitre 20.

Du verset 11 à 16 : "Cependant Marie se tenait dehors près du sépulcre, et pleurait. Comme elle pleurait, elle se baissa pour regarder dans le sépulcre; et elle vit deux anges vêtus de blanc, assis à la place où avait été couché le corps de Jésus, l'un à la tête, l'autre aux pieds. Ils lui dirent: Femme, pourquoi pleures-tu? Elle leur répondit: Parce qu'ils ont enlevé mon Seigneur, et je ne sais où ils l'ont mis. En disant cela, elle se retourna, et elle vit Jésus debout; mais elle ne savait pas que c'était Jésus. Jésus lui dit: Femme, pourquoi pleures-tu? Qui cherches-tu? Elle, pensant que c'était le jardinier, lui dit: Seigneur, si c'est toi qui l'as emporté, dis-moi où tu l'as mis, et je le prendrai. Jésus lui dit: Marie! Elle se retourna, et lui dit en hébreu: Rabbouni! c'est-à-dire, Maître!" Marie a reconnue Jésus quand il a parlé.

Puis, nous allons à Luc 24:28-31 : "Lorsqu'ils furent près du village où ils allaient, il parut vouloir aller plus loin. Mais ils le pressèrent, en disant: Reste avec nous, car le soir approche, le jour est sur son déclin. Et il entra, pour rester avec eux. Pendant qu'il était à table avec eux, il prit le pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent." Ces deux hommes qui ont marché avec Jésus de Jérusalem à Emmaüs ont aussi reconnu Jésus.

Pour finir, au chapitre 21 de Jean, du verset 4 à 7 : "Le matin étant venu, Jésus se trouva sur le rivage; mais les disciples ne savaient pas que c'était Jésus. Jésus leur dit: Enfants, n'avez-vous rien à manger? Ils lui répondirent: Non. Il leur dit: Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons. Alors le disciple que Jésus aimait dit à Pierre: C'est le Seigneur! Et Simon Pierre, dès qu'il eut entendu que c'était le Seigneur, mit son vêtement et sa ceinture, car il était nu, et se jeta dans la mer." Les disciples ont reconnus Jésus.

Je ne vais pas aller plus loin que cela. La bible ne nous dit pas comment Jésus a été reconnu, nous n'avons pas une description de son corps après sa résurrection. La seule raison pour laquelle nous avons lus ces versets c'est pour montrer qu'il semble qu'après la résurrection, il sera possible de reconnaitre ceux que nous avons connus avant.

Nous savons aussi, selon Matthieu 22:30, que à la résurrection "les hommes ne prendront point de femmes, ni les femmes de maris, mais ils seront comme les anges de Dieu dans le ciel". La nature de nos relations va changer, la communauté fonctionnera d'une manière différente mais il y aura, encore une fois, une continuité. Mais la référence aux anges de Dieu nous amène aux prochains versets de 1 Corinthiens 15.

Mieux que la vie !

Du verset 42 et 50 Paul explique la différence entre notre corps terrestre et le corps spirituel que nous allons recevoir. Si ce corps spirituel est comme celui des anges de Dieu ce n'est pas parce que il est fait de la même matière mais parce que il est conçu, formé et adapté pour le monde dans lequel il va vivre. Dans ces versets Paul nous donne une liste de quatre comparaisons entre le corps que nous avons maintenant et le corps que nous aurons à la résurrection :

Je ne crois pas que je dois dire grande choses sur ces quatre comparaisons - elles sont assez claires. Mais quelques commentaires quand-même.

Corruptible parle de notre nature ici sur terre. Que nous le voulions ou non, avec le temps nous voyons que notre corps change. Ceux entre nous qui sont a peu plus âgé disent, de temps en temps, "Je n'ai plus 20 ans, tu sais!" Nous remarquons tous, après un certain âge, qu'il y a des choses que nous savions faire il y a quelques années que nous ne savons plus faire aujourd'hui. Un peu d'exercice peut écarter certains des effets pendant un certain temps, mais notre corps dégénère. C'est inévitable.

Mais le corps que nous aurons est incorruptible. Il ne va jamais dégénérer. Nous ne savons pas quel âge nous allons sembler avoir à la résurrection, mais je crois, selon les paroles de Paul, que nous aurons, chacun de nous, un corps qui convient pour tout ce que nous allons faire. S'il y a du travail à faire sur la nouvelle terre, à la fin nous n'aurons pas des os qui se plainent ou la tête qui tourne à cause de la fatigue. Cela rejoint la troisième comparaison - il n'y aura pas d'infirmité, nous aurons "plein de force", prêt à tout. Cela j'attends avec impatience !

La phrase "le corps est semé méprisable, il ressuscite glorieux" est aussi intéressante. Méprisable ici veut dire ce qui est humilié. Dans ce corps nous vivons sous les effets du péché - le nôtre et celui des autres. A la résurrection tout cela sera dans le passé. Nous serons un peuple parfait. Nous n'aurons plus la tendance de pécher. Nous serons libérés, une fois et pour tout, de l'emprise de notre ancienne nature. C'est peut-être aussi pourquoi Paul reprend encore une fois la différence entre Adam, le premier homme, représentant de toute la race humaine et Christ, le deuxième Adam, sauveur de l'humanité. Le premier Adam était un être créé. C'est Dieu qui a mis le souffle de vie dans sa bouche. Mais Christ est celui qui donne la vie, il a la vie en lui.

Partout où Paul se sert du mot "corps" dans ce passage il parle de quelque chose de matière, de physique, quelque chose que l'on puisse voir et toucher. Cela nous pourrait sembler bizarre donc de parler d'un corps spirituel, parce que les deux choses sont diamétricalement opposé dans la pensée rationaliste occidentale. D'un côte vous avez ce qui est matière, de l'autre ce qui est esprit - et les deux ne vont jamais ensemble.

En tant que des hommes et des femmes humains nous ressemblons à Adam. Nous sommes faits de poussière, nous sommes des êtres de matière. Nous sommes limités, faibles, périssables. Mais en Christ nous avons la promesse de notre résurrection. Un jour nous serons comme lui. Nous aurons un corps comme le sien. Encore une fois, nous ne serons pas des fantômes ou des esprits désincarnés, nous aurons un corps, ce corps spirituel qui est, pour l'instant, au-delà de notre compréhension. Le corps spirituel dont Paul parle dans ces versets n'est pas un corps fait d'esprit. C'est un corps qui est fait pour vivre dans un monde spirituel à plein temps.

Parfois les enfants demandent " C'est où le ciel ?" Et parce que nous ne savons pas trop quoi dire nous regardons vers le haut et disons "La bas". Mais est-ce que c'est vraiment là le ciel de Dieu ? Quand le premier astronaute russe, Yuri Gagarine, est allé dans l'espace il a remarqué "J'ai regardé et j'ai regardé, mais je n'ai pas vu Dieu".

Qu'est-ce que le ciel selon la Bible ? C'est là où se trouve Dieu. C'est un lieu, un monde invisible, quelque chose que nous ne pouvons pas voir avec nos yeux mais qui est aussi réel que vous et moi, plus réel peut-être. Et c'est pour ce monde que notre corps spirituel sera adapté. Si, encore une fois, nous prenons Jésus comme notre modèle nous voyons que ce corps spirituel à des points en commun avec notre corps terrestre et des grandes différences.

Reprenons Luc 24:30-31. J'ajoute les paroles que j'avais "oubliées" la dernière fois. "Pendant qu'il était à table avec eux, il prit le pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna. Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent; mais il disparut de devant eux". Tout était normale... jusqu'à qu'il est disparu. Le corps spirituel de Jésus ne semblait pas être limité par notre monde.

Dans Jean 20:19, nous lisons "Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu'ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d'eux, et leur dit: La paix soit avec vous !" Notons les détails de ce que Jean écrit - les portes étaient fermées, et puis Jésus est là. Il a fait une chose que les magiciens rêvent de pouvoir faire. Encore une fois, son corps spirituel n'était pas limité par notre monde.

Mais dans d'autres récits nous trouvons des choses normales, presque banales. Sur la plage dans Jean 21 il cuit des poissons et il en mange avec ces disciples.

A Thomas, le disciple qui doutait, il dit "Avance ici ton doigt, et regarde mes mains; avance aussi ta main, et mets-la dans mon côté; et ne sois pas incrédule, mais crois". Un corps pleinement physique, de matière.

Je crois que, dans notre corps spirituel à venir nous aurons une vie qui est mieux que la vie. Ce qui était mortel, la chair et l'os du verset 49 qui représente notre humanité déchue, en Adam, sera remplacé par ce qui est immortel, en Jésus-Christ.

Les Corinthiens qui se croient hyper-spirituels ne doivent pas oublier qu'ils sont toujours "sur terre". Ils ne sont pas encore arrivés à ce qu'ils seront. La spiritualité qu'ils connaissent n'est pas le tout. Mais ils sont "en route", comme nous. Ils attendent le jour où Jésus reviendra.

Le jour où la mort mourra

Et pour finir Paul parle de ce jour, le jour où la mort mourra. Paul nous explique que, ce jour-là, tout va changer. Ceux qui sont morts seront ressuscités, ceux qui sont toujours vivants seront transformés. Mais, à la fin, nous aurons tous le même genre de corps - un corps spirituel conçu pour passer l'éternité avec Dieu.

Paul nous révèle un mystère, quelque chose qui a été caché avant est maintenant dévoilé. Pour entrer dans le royaume de Dieu, c'est-à-dire rester avec Dieu pour toujours, il faut que quelque chose change - nous. Ce que nous sommes maintenant, que nous soyons morts ou vivants, n'est pas ce qu'il faut pour vivre avec Dieu à partir de ce jour-là.

L'image dont Paul se sert dans ces versets c'est l'image d'un vêtement. Nous allons être revêtus avec notre nouvelle nature - incorruptible, immortelle. Il faut noter que j'ai dit "nous allons être revêtus" et non pas "nous allons nous revêtir". C'est Dieu qui va accomplir ce changement. Dieu qui va nous revêtir. C'est parce que Dieu c'est le seul être en qui la vie subsiste entièrement. C'est-à-dire, Dieu n'a pas besoin d'un autre pour qu'il vive. Pour nous, c'est différent, nous dépondons de Dieu pour notre vie - maintenant et pour toute l'éternité.
Le jour où nous recevons cette vie éternelle il sera clair que la mort est vraiment l'ennemi vaincu. Vaincu par Jésus à la croix, oui, mais à ce moment-là nous verrons l'accomplissement de sa victoire. La mort n'aura plus de pouvoir sur nous, elle ne saura plus nous toucher, elle ne saura plus nous faire mal. Mais seulement parce que c'était Jésus lui-même qui a pris l'aiguillon. C'est lui qui a souffert la mort que nous devrions souffrir pour notre péché, pour que nous puissions connaitre la vie qu'il nous donne. Nous partageons les bénéfices de sa victoire. Et encore une fois, ce fait doit toucher notre façon de vivre aujourd'hui.

Alors, comment vivre ?

Dans ses dernières paroles de ce chapitre Paul est tendre et doux avec les Corinthiens errants. Il les appelle ses frères bien-aimés. Malgré tous les problèmes, malgré toutes leurs erreurs. "Ainsi, mes frères bien-aimés, soyez fermes, inébranlables, travaillant de mieux en mieux à l'œuvre du Seigneur, sachant que votre travail ne sera pas vain dans le Seigneur."

La doctrine de la résurrection des morts - Jésus comme prémices, nous qui vont le suivre - donne une "raison d'être" à ce que nous faisons. Tout ce que nous faisons ici-bas à de l'importance parce qu'il y aura une résurrection des morts. Nous vivons déjà avec un certain avant-gout de la résurrection. Nous connaissons Jésus, nous avons l'Esprit Saint et nos péchés sont pardonnés. Mais il y a encore plus à venir.

Jésus a dit "Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur".

Notre travail ici bas est fait à la lumière d'éternité. Notre comportement, ce que nous faisons et ce que nous disons, reflète notre espérance qu'il nous attends un avenir qui est meilleur que ce que nous vivons ici, sur terre. Tenons firme. Aux chapitres 12, 13 et 14 Paul a parlé de ce que nous faisons pour le bien de l'église. Les dons de l'Esprit sont donnés aux uns et aux autres pour le bien de tous les membres.
Chapitre 15 nous a donné un peu de contexte, il nous montre pourquoi il faut faire des choses pour le bien de tous. Notre travail dans l'église, ce que nous faisons les uns pour les autres n'est pas fait en vain.

Nous en verrons les résultats plus tard, parce que un jour nous ressusciterons et nous allons passer l'éternité ensemble. Des exemples de la victoire du Seigneur et de la gloire de Dieu.


Si vous avez apprecié cette prédication que vous avez lu et vous aimerez nous aider dans la construction de notre nouveau bâtiment d'église vous pouvez visiter notre site www.1000x50.com, merci.

Retourner à la liste de prédications